Gottfried Leibniz

Craignez ma colère vous qui avez osé troubler mon sommeil , soyez sur que mon courroux s'abattra sur vous . Oh mortels vous qui avez osé regarder mon profil priez les cieux pour que mon regard ne se pose sur votre ville. (Oui , je suis insomniaque).