Coeur Noir

Discussion dans 'Alliances' démarrée par ludo98, 7. Mai 2013.

  1. ludo98

    ludo98 Guest

    ☠☠⋅I⋅ Voile à l'horizon☠☠

    Comme toutes les histoire de pirate, celle-ci commence sur l'île de la tortue. Mais ne vous y trompez pas, nous ne somme pas dans les caraïbes....

    Cette nuit est une nuit comme les autres ni plus fraîche, ni plus sombre... Encore qu'à bien y penser, si ! Elle est plus sombre, et le noir velours des nuages semble plus bas et plus oppressant que d'habitude. Le vent qui prend une odeur de pisse aux abords de la taverne du "chat écorché" semble lui même redouter quelque chose.....

    Une ombre fluette et furtive se glisse jusqu'à la taverne dont la porte s’entrouvre brièvement laissant échapper le bruit de conversations rauques et étouffées par l'épaisse couverture de fumée du plus infâme des tabacs.

    Peu sont ceux qui auront remarqué l'intrusion, ou même vu le tavernier se pencher sur la silhouette ; Mais quand celui-ci pousse un "Bordel de merde !" blanc et sec comme un os de pendu après le passage des corbeaux, toutes les conversation s'éteignent, tous les visages se tournent, et les plus ridés pâlissent comprenant à l'expression du géant chauve - le tenancier je veux dire - que ce que qu'ils redoutent secrètement a du se produire...

    Piotr, car c'est son nom, abat la masse énorme de son poing sur le comptoir et répète d'une voix blanche "Bordel de merde ! Bordel de merde !"

    - Hé bien Piotr, qu'est ce qu'il se passe ?
    - Les fous ! Les fous ! ils l'ont attiré ici ! La vigie du "Saint André" a reconnu ses voiles sur l'horizon.
    - Qu'est ce qu'il raconte ? hé tavernier ! de quoi tu parle ?

    les conversations reprennent, et les interjections fusent, les commentaires et les explications. Si les jeunes sont plutôt moqueurs ou curieux, les anciens eux savent...

    - bah ! des conneries ! tu sais bien que ce n'est qu'une légende.
    - une légende tu dis ? Alors demande au vieux Naouël ce qu'il en pense de ta légende !
    - Naouël, t'es dingue ! je tiens à ma peau ! Et puis ne parle pas de Naouël avec si peu de respect ! Il est dangereux, tu le sais !
    - ouaip ! il n'est plus tout jeune, mais son sabre est toujours le plus affûté de l'île
    ...

    les conversations se poursuivent - un ton plus bas comme si le bruit pouvait attirer le malheur, mais elles finissent par s'éteindre complètement lorsque Piotr demande à la petite silhouette d'aller quérir le Comodore Naouël. un silence glacial et pesant fait d'odeur d'alcool de relent d'inquiétude et de regards interrogateurs s'installe.

    Et si s'était vrai ? et si Samix existait vraiment comme semblait le penser les vieux ? Misère ! Même le comodore Naouël et son escouade de soldats du Roy ne pourraient être de quelque secour.
    Si les voiles de Samix sont sur l'horizon bientôt celles de ses compagnons seront en vue aussi...

    ☠☠⋅II⋅ Le récit du Comodore Naouël☠☠

    Lorsque Naouêl daigna enfin descendre de ses appartements, il était encore à demi nu. La maigre chevelure qui couvrait le sommet de son crâne semblait vivre sa propre vie, et et ses yeux déjà sombres à l'accoutumée semblaient, là, s'être changées en deux puits d'une insondable noirceur.

    C'est sur un ton dur et d'une voix aussi froide que la lame de son sabre qu'il s’exprimât :

    -Qu'est ce que c'est que ce bordel !

    il jeta un oeil aux deux gardes couchés aux sol dans d'improbables positions, aux sept autres qui toutes armes dehors semblaient plus effrayés qu'autre chose, entourant sans grande conviction une toute petite silhouette. Il fut un instant sidéré, puis la moue méprisante, il laissa échapper une sorte de sifflement haineux à l'égard des incapables qui étaient sensés protéger la quiétude de ses ébats avec Mme Naouêl. Puis son oeil semblant accrocher pour la première fois la silhouette sombre, il poussa un soupir de disconvenue presque polie.

    -que fais tu ici ? tu ne devrais pas....

    La silhouette avança de trois pas en direction de Naouël ; les soldats reculèrent d'autant, dardant des épées inquiètes et le commodore excédé éructa :

    -Par saint André ! mais foutez moi le camp, bande d'incapables ! et allez me foutres ces pourceaux sur un tas de fumier ! j'en ai écorché pour moins que ça ! hors de ma vue !

    Ha la belle envolée ! semblant soulagés, les soldat ne se firent pas prier, disparaissant avec les deux cadavres et laissant le commodore seul avec son étrange visiteur.

    -pourquoi es tu là ? quoi ? tu es sur ? oui, je sais ! j'ai toute confiance en toi, ce n'est pas le problème.... mais tout de même, le coeur noir ici ! c'est insensé !
    ... hmmm, ce seraient eux qui l'auront attiré ? quelle folie ! ces abrutis ne savent pas ce qu'ils font. Piotr est il au courant ? bien ! va prévenir la vielle et retourne t'en.
    ...je vais voir ce qu'il est encore possible de faire pour éviter le pire. Si le cap'tain pose un pied sur l'île, ce sera un massacre, il ne restera rien !

    -Gaaaardes ! ... l'ombre furtive s'était déjà évanouie quant le sergent fit sont entrée, mal-assuré, jetant des yeux inquiets de tous cotés.

    -Je veux immédiatement une escorte de douze des voltigeurs. Et toi, tu va me mettre tous les dispositifs de défense de l'île en ordre de combat ! c'est du sérieux ! ... et les crétins qui étaient de garde ici ce soir, tu me les mets à l'avant du dispositifs sur le débarcadère. s'ils en réchappent, je les écorcherai moi-même !

    sur ce, Naouël remonta dans ses appartements et lorsque qu'il en ressorti quelque minutes plus tard, c'est, au grand étonnement des gardes, vêtu du vieil uniforme d'avant son intégration dans les force du Roy qu'il redescendit quatre à quatre les marches du grand escalier.

    sans un mot, le commodore conduisît sont escouade jusqu'à la taverne ou il s'entretint un instant avec Piotr. Sous les yeux de la foule qui se rassemblait toujours plus nombreuse, le géant hochait la tête, la mâchoire serrée, et le visage tendu. Il fini par jeter quelques ordres sec et disparaître par l'escalier menant au réserves. Lorsqu'il en remonta, il portait le même uniforme que le commodore, les fantaisies de lieutenant de vaisseau clinquant sur ses manches. N'aurait été son air sombre qu'il aurait fait la vedette parmi les demoiselles assemblées avec les autres natifs.

    De loin on entendit la gouaille énervée de l'ancienne. et lorsqu'elle fendit la foule arrosant les uns et les autres de coups de canne mesquins, personne, pour une fois ne s'en offusqua ; la nouvelle avait fait le tour : le Coeur Noir était à l'horizon !

    les employés de la tavernes ayant fini de monté une courte estrade, le commodore y monta et après avoir observé un instant la foule, il réclama le silence. Celui ci étant revenu, il commença son récit.

    ☠☠⋅III⋅ souvenir, légendes et réalité☠☠


    à venir.... d'ici peu ;)



    Vidéo de l'alliance!The Coeur Grenadine


    by Samix460 Fondateur 'Coeur Noir'​
     
  2. -dragon98-

    -dragon98- Guest

    je veut vous rejoindre les coeur noir :D ci vous voulez
     
  3. tatafilou

    tatafilou Guest

    sa c'est de l'ally XD
     

Haut de page