[Poème] Du cauchemar à la réalité

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

doctoress

Magistrat
Bonsoir,

ci-dessous un "texte poétique" que j'ai écrit.. Soyez indulgent(e)s merci :)

Je lève la tête, je vois une plage Au sable noir-doré;
Un morceau de terre « du bout du monde »
Entouré de rochers volcaniques qui tombent.
Je sens la fatalité de ma petite destinée.

Une fillette aux grands yeux noirs à mes côtés
Qui semble sangloter.
Une étrange silhouette l’accompagne,
Cette ombre règne sur sa blanche compagne.

Cette fillette est perdue dans un endroit merveilleux.
Triste ironie du jeu.
Je la regarde, elle me serre la main,
Je sens sa peur du malin.

Ce désert dans ses yeux,
Ce froid dans son cœur.
Elle ne sait plus,
Elle est perdue.

Nous marchons, et l’ombre se met à frémir,
Le désespoir est toujours prêt à bondir.
Soudain, une voix sortie de la lumière blanche
Se rapproche et tranche :

« Je te regarderai grandir
Car tu dois continuer à courir,
Continuer à croire en la vie.
Ce cauchemar est une bénédiction,
Ce malheur est une arme en action.
Aie foi en toi pour que nous ayons foi en l’avenir. »

Cette petite fille a grandi
Et ses malheurs aussi.
Cette voix, elle lui a menti,
La jeune fille se sent démunie.
 
Dernière édition:

Cérulie

Guest
La fin m’a surprise (je m’attendais à ce que son rêve devienne réalité^^). J’aime bien justement, ça change. C’est très doux, j’ai beaucoup aimé.
La seule chose que laquelle mes yeux se sont arrêtés et qui m’a valu de relire la phrase est le temps choisi pour le verbe "marchions". Viennent ensuite des verbes au présent. Il me semble (sans certitude) qu’il y a une discordance (ça existe ce mot?^^) entre les temps.
Vivement le prochain :)
 

doctoress

Magistrat
Coucou Cérulie,

désolée du retard, n'avais pas vu ton commentaire.

Tu as raison, moi et la conjugaison ça fait deux. Je te remercie de me l'avoir dit, je vais modifier ça de suite.

Bises :)
 

Orthopédix

Guest
Pour ma part je reste perplexe.
Au risque de me répéter, je vais te faire les mêmes remarques qu'à notre ami Tseufos.
Le debut de ton poème est trop brusque, on passe directement à la fatalité, et donc à la chute. Une strophe d'intrigue juste avant aurait pu introduire et donner suite à ta premiere strophe. Je reste également surpris de la fin, tout comme Cérulie, je m'attendais à ce que son rêve devienne réalité.

Ensuite ton poème manque de fluidité et de rythme, de ce fait, je n'ai pas été transporté. La ponctuation est également inexistante, bien qu'importante selon moi, même dans un poème.

Par contre, pourquoi ces S majuscule en plein milieu de vers ?
Pour finir, simple correction : Je te regarderai.
 
Dernière édition par un modérateur:

doctoress

Magistrat
D'accord, je corrige les fautes et la ponctuation.

Concernant la fin, j'avoue que c'est confus mais son cauchemar devient réel, enfin c'était l'idée en tout cas. Le dernier strophe se voulait interprète de la réalité, la petite fille c'était elle. Je vais tenter de remanier le texte pour le rendre moins flou.
 

DeletedUser20610

Guest
Continue ainsi et persévère doctoress, je suis certain que ce joli texte en appellera d'autres tout autant magnifiques :)
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.