[Récit] Essai PrincessNoa

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Ange-Déchu

Guest
Oh mon Ange, ça va venir, j'ai modifié le prologue déjà.
Mais là je bug sur la deuxième partie, le mieux serait de faire cette partie avec des dialogues, mais je n'arrive vraiment pas à les placer, je n'aime pas le présent :s
Bref je me torture l'esprit pour arriver a faire sans les dialogues du coup xD
Je peux te torturer le corps pendant que tu t'occupes de ton esprit ?
 

Jahl de Vautban

Guest
Hello,

Je viens de finir de lire à l'instant, mes excuses pour le retard. Un texte fouillé enrichi du vocabulaire adéquat. Cependant, des dialogues ne seraient en effet pas superflus pour rendre le récit plus vivant. S'agissant de souvenirs, peut-être pas trop, mais au moins quelques phrases qui auraient marquées l'héroïne.

Du point de vue de la pure présentation, aère un peu certains paragraphes et met le texte en justifier, ça facilitera la lecture :)
 

Wervel

Guest
Commentaire Essai PrincessNoa

Bonsoir,

Un bien joli texte que voilà ! Beaucoup de choses ont été dis déjà et je n'ajouterais pas grand chose sinon mon soutien à cette remarque :
Lord Riku a dit:
Je trouve cependant que le survol du passé dans la jeune femme est beaucoup trop rapide si on le compare à la vitesse d'action du présent. Tu pourrais donner un aperçu plus détaillé sans pour autant tout raconter, ou simplement choisir de t'y attardé plus longtemps, mais, actuellement, j'ai l'étrange impression que le passé a été écrit à la va-vite contrairement au reste de l'histoire.
En effet, on sens ce que je pense être la version romancée de tes débuts sur Grepolis, et en effet il y a beaucoup de choses. Alors plutôt que de détailler et allonger ton texte, je serais plus partisan de supprimer en partie ou en entier ce passé.

Il s'agit ici d'un texte d'accroche, et y placer la description de Noa et de sa ville avec en plus l'action finale (qui m'a surpris au moment où je craignais un passage d'un genre) est déjà suffisant en soi.

Le passé d'un personnage est en partie ce qui justifie ses actions, et peut influer également sur la façon dont on voit ces mêmes actions. Donc garder un "passé" pour en faire des révélations peut servir à alimenter ton récit sur la longueur.

Par exemple, si on prends le meurtre de son amant, pris ainsi il fait de Noa une sorte de veuve noire, tueuse de sang froid. Or si après on ajoute un passé visiblement lourd en matière d'approche sexuelle (d'abord la crainte des prêtres spartiates, puis une nuit de noce traumatisante), cette action peut prendre un autre sens, tout comme ton personnage.


Pour le reste, je suis curieux de voir l'explication de la chute, et j'applaudis à mon tour devant les tournures de phrases et le vocabulaire riche qui sont plus qu'appréciés :)
 

PrincessNoa

Fabuliste de Crésus
Voilà j'ai posté une suite (une première suite) en fait j'étais partie sur toute autre chose, mais je n'arrivais pas à insérer de dialogue, j'ai donc changé ma suite, en espérant que ça plaise autant que le premier texte :-o
 

Geogo28

Guest
Waouh...
La fin...
J'ai pas pleuré cette fois :p

Et en plus mon pseudo n'est pas cité, c'est mon jour de chance aujourd'hui !:eek:

Bref, pour une fois que l'épisode 2 et aussi bien, voir meilleur que le 1 ^^
Rien à redire, parfait :)
 

MsVzer

Marathonien
A depuis le temps que j'attendais la suite :)

C'est vraiment bien (et pas seulement parce que c'est toi ou que sa parle de moi je le pense sincèrement ^^)

ça m'a encore rendu plus nostalgique de l'époque de notre 1ère rencontre sur le jeu :-o
 

Wervel

Guest
Commentaire Essai PrincessNoa - Partie 2

Bonsoir,

Comme le prologue le laissait sentir, c'est une jolie plume que voilà. Coté cohérence, j'ai relevé certaines tournures :
C’était une citée de taille moyenne, réputée pour servir de refuge aux guerriers de tout horizons.
Alors en soit, ce n'est pas du tout mauvais, mais écrit tel quel dans un passage de "découverte", cette tournure sonne comme une description trop établie, alors que l'héroine, à travers elle le texte et donc le lecteur,entre dans la cité pour la première fois. Peut-etre cette réputation est-elle déduite par Noa, ou fait-elle partie des indications de Max le guerrier
Ce devait être une guerrière car on pouvait apercevoir le pommeau d’une autre arme sortant d’une de ses bottes.
La première épée sur la femme n'est-elle pas déjà un bon indice ^^. Parce qu'à part si c'est pour couper du saucisson calibre lourd...
Elle abandonna à regret ses bêtes
Là encore une jolie tournure, mais qui sonne un peu creux. Elle voulait les garder manger et dormir avec elle ? c'est peut-être plus de la méfiance que du regret, non ?
elle avait commencé à fonder un empire non loin de là, et était de passage en ville pour se fournir en armes diverses et variées.
Si c'était une simple aventurière, passe encore, mais une impératrice (aussi guerrière soit-elle) vient-elle vraiment faire ses courses, sans escorte, sans convoi ?

Alors je suis content de voir que tu as tes personnages récurrents (même si j'espère pour eux qu'ils auront un meilleur sort que dans... d'autres textes). Alors j'espère ne pas paraitre trop dur dans mon analyse, mais c'est simplement que tu as déjà un très bon niveau, donc je me permet d'aller au-delà des commentaires invitant à épaissir le texte ou mieux le détailler. Ici, je trouve le style très agréable, et suffisamment riche pour travailler d'autres points.

Continue ;-)

[SPR]Si, il y a quand même quelque chose en plus que je vais relever sur le passage avec les paysans, lorsque la jeune fille en tenue très ouverte offre ses cuisses à la vue du monde mais se plaint d'éveiller les regards d'hommes... Ai-je besoin de continuer :-D ?[/SPR]
 

PrincessNoa

Fabuliste de Crésus
Merci pour vos comm' je suis heureuse que ça vous plaise.

Wervel: merci de me pousser au-delà de ce que je sais faire, rester sur ses acquis n'a jamais était ma tasse de thé!
Je vais réfléchir à tes remarques, ce "chapitre 1" sera de tte façon allongé donc pourquoi pas modifier 2-3 choses.

[SPR]Par pur esprit de contradiction sans doute, je lui demanderais la prochaine fois que je la croise :-o[/SPR]
 

IrKas

Guest
Princesse Noa

Elle fit avancer son cheval prudemment sur le sentier, le fait d’être à découvert la rendait vulnérable, et c’est un sentiment qui l’irritait au plus au point.
Elle devrait plutôt avoir peur que d'être en colère non ? M'enfin bon, c'est la farouche princesse Noa. :eek:

L’été serait bientôt là et le paysage se paraît d’une multitude de couleurs. Le blond des champs de blé était relevé par le violet de la lavande qui bordait le sentier tandis que le ciel bleue faisait office de toile de fond.
Très jolie descriptions, phrase bien tournée mais tu aurait pu aussi décrire l'odeur, pour que le lecteur imagine au mieux la scène. (la lavande sa sent bon ^^)


- Alors, on voyage seule ma p’tite dame? S’esclaffa-t-il en faisant signe au plus âgé de s’approcher. Regardes moi ses cuisses !
Pourquoi elle les montres si elle veut pas attirer l'attention. 0_o

N’auraient-ils pas fait la même chose d’elle si elle n’avait pas attaqué la première ?
Il voulait faire autre chose.

Le chemin de terre laissa place à un chemin pavé. Si les deux marchands, ou brigands, marchaient tranquillement à côté de leurs bêtes.
Pourquoi des brigands vendraient de bêtes ? (D'accord je chipote, mais pour moi, ça serait plus des escrocs)

Max, l’intimidant guerrier
J'apprécie particulièrement ton sens de l'ironie.

Ce devait être une guerrière car on pouvait apercevoir, en plus de l’épée, le pommeau d’une autre arme sortant d’une de ses bottes.
C'est généralement les chevaliers qui ont des écuyers, pour moi, ça serait plus un domestique/ ou autre....

- Bienvenue à la Katanière
Bien trouvé. :)

Conclusion: Un très bon récit, un vocabulaire riche et bien employé. Quelques petites fautes de sens certes mais ce n'est rien comparé a la beauté de l'histoire. Juste un mot: continue !

Désolé du chipotage,
IrKas,

Edit: C'est un avis subjectif, ne prends pas mal mes remarques. ;-)
 

Lord-Riku

Guest
Le soleil était encore haut dans le ciel quand elle arriva à la lisère de l’épaisse forêt qu’elle arpentait depuis de longues heures. Noa fut soulagée de quitter l’obscurité et l’humidité des bois.
Sous la forêt touffue, il y a une zone humide et sombre à découvrir :)
Mais je connais, c'est vers le Sud non ?
*fuit*

Bon, par contre, une petite contradiction avec "le fait d’être à découvert la rendait vulnérable, et c’est un sentiment qui l’irritait au plus au point. "
Elle est soulagée ou irritée de quitter les bois ? x)

Une autre contradiction ici : "seule l’auberge d’une grande citée pouvait se payer autant de marchandise" "C’était une citée de taille moyenne"

"Ms"
Ah ben voila, j'aurais du lire ton texte avant l'autre
*fuit*
mdr x'D

Sinon, j'ai particulièrement aimé la lecture. Pour moi, ce second chapitre est encore mieux que le premier. Tout simplement excellent :)
Alors bonne chance pour la suite^^
 

Ombre Colorée

Guest
C'est bien écrit il n'y a rien à redire là dessus, mais en soi l'histoire ne me passionne pas. Je n'ai toujours pas compris pourquoi elle tue son amant et ça me perturbe. Elle me semble par ailleurs beaucoup trop idéalisée et parfaite. Après t'en as le droit, mais bon, ça fait un personnage un peu trouble, magnifique et grande guerrière, mais qui tue les gens pour un rien et n'éprouve rien à ce sujet, pas de remord ou de satisfaction, un peu comme si elle leur disait bonjour en leur plantant un poignard dans le dos.

Ça donne surtout une vision féministe du récit, je ne sais pas si c'était voulu, mais c'est ce qui ressort pour moi, une femme toute puissante qui combat sans pitié les hommes, qui semblent forcément mauvais. Elle s'offre à son amant et puis le tue, son tort c'était de l'avoir désirée ? Elle montre ses cuisses et puis tue les hommes qui la regardent avec convoitise, c'est pas encore une attitude incohérente de sa part ? Comme les filles qui mettent de gros décolletés et puis s'offusquent que les garçons plongent leur regard dedans.

Après encore une fois c'est ton perso alors si ça te fait plaisir de raconter ça, tant mieux xD
 

Lord-Riku

Guest
C'est bien écrit il n'y a rien à redire là dessus, mais en soi l'histoire ne me passionne pas. Je n'ai toujours pas compris pourquoi elle tue son amant et ça me perturbe. Elle me semble par ailleurs beaucoup trop idéalisée et parfaite. Après t'en as le droit, mais bon, ça fait un personnage un peu trouble, magnifique et grande guerrière, mais qui tue les gens pour un rien et n'éprouve rien à ce sujet, pas de remord ou de satisfaction, un peu comme si elle leur disait bonjour en leur plantant un poignard dans le dos.

Ça donne surtout une vision féministe du récit, je ne sais pas si c'était voulu, mais c'est ce qui ressort pour moi, une femme toute puissante qui combat sans pitié les hommes, qui semblent forcément mauvais. Elle s'offre à son amant et puis le tue, son tort c'était de l'avoir désirée ? Elle montre ses cuisses et puis tue les hommes qui la regardent avec convoitise, c'est pas encore une attitude incohérente de sa part ? Comme les filles qui mettent de gros décolletés et puis s'offusquent que les garçons plongent leur regard dedans.

Après encore une fois c'est ton perso alors si ça te fait plaisir de raconter ça, tant mieux xD
Je suis d'accord sur certains points : comme l'absence de motif pour l'assassinat de son époux et l'hyper-féminisme du récit. Cependant, je ne crois pas que la "surpuissance" de l’héroïne soit un problème. Je perçois le récit comme une présentation de joueur, désirant intimider ses ennemis, montrer à quel point ils doivent la craindre. Alors, la "surpuissance" n'est pas un problème dans ce cas, ce serait plutôt une réussite, une qualité, selon l'intention.
 

Orthopédix

Guest
Y a t'il une suite au programme ? Nous ne nous lassons pas de ta belle plume.
 
Vraiment très bien dans l'ensemble, mais le répéter ne sert à rien ! enfin si quand même il faut bien te le dire ^^ c'est vraiment joli à lire !
Mais j'opterais plus sur ce qui ne vas pas, cela te permettra de t'améliorer, plus que de te féliciter encore !
Le début et fort sympathique, la fin aussi.
Même pour un nouveau lecteur, le film 300 se lit entre les lignes comme le nez au milieu de la figure selon moi.
Essaie de te créer ton propre univers, kappa, eubée ou sparte sont de jolis endroits mais trop impersonnels à ton idées selon moi !

"avec à son bord des centaines de personnes, d’horizons différents, mais unis par la même envie de retrouver le prestige kappaìen qu’ils avaient connus." >>>> donc kappa est un espace temporel ? car ou ces hommes viendraient d'endroit différent en connaissant le même kappa ? kappa doit être alors un grand empire, et même avec cela il faut préciser " des abords /du royaume/de la ville/des monts de/de l'empire du/ kappa"

Et puis ces noms de cités semble ne pas bien s'enchainer, kappa puis sparte, j'ai un pincement au ventre, quelque chose cloche...
Ton personnage à fait en quelques ligne une distance faramineuse, tué, vécu des aventures et à un passé morcelé très complexe !
Oui c'est un bon choix, (qu'il faut savoir assumer) mais il faut savoir amené chaque élément en temps en heure, là les informations semblent se bousculer...
Par exemple une petite description du bateau avant la rencontre avec les femmes guerrière... Une petite idée de l’état d'esprit de notre jeune fille laissée seule et blessée par la division...

La prophétie arrive comme ça, je t'avoue ne pas avoir bien compris, je lirais la suite et modifierais mon message... Sinon, oui le lexique est nickel. Je cherche à peaufiner les détails ! Et à ce point, ils sont nombreux, appliquent toi à corriger très profondément l'orthographe ! J'ai vu une ou deux erreurs (sur la première partie c'est négligeable mais d'autant plus dur à corriger).

Sinon quelques détails de précision , d'enchainement et de réalisme...
Elle s'entraine dans sa chambre ? précise qu'elle est grande alors ^^ et son frère n'est il pas fatigué (selon l'entrainement de sparte il le devrait, dans les villes grecques et ce d'ailleurs dans toute les civilisations passée, les journées sont dures et le sommeil capital, mais cela peut passer on reste sur un thème ouvert un lecteur sympathique n'y verra que du feu) il a le droit d'aller dans la chambre de sa sœur sans risquer gros ?? dur dur ^^ et puis elle vole les richesses de son mari, mais comment ? pas de compte en banque à l’époque juste un sac de toile ! et pour clore elle achète carrément un navire elle a du voler beaucoup de piécettes d'or et de statuettes, une petite embarcation menée d'une main de maitre par un vieillard averti serait plus commode, surtout pour une si jeune fille, les marins en abuseraient à coup sur, et elle tue sans être recherchée elle ?

Tu demandes de pas être trop dur mais c'est pour moi le seul moyen d'avancer, j'espere ne pas te blesser avec mon ton ironique, je ne peux que te dire que cela résume pour mon l'envie de t'aider comme j'aimerais que l'on m'aide !


Ne te décourage pas, il suffit de trouver les quelques mot qui enchainent pour tout lier à la perfection, comme tu peux le voir je suis perfectionniste ^^ mais sache que je ne m'applique jamais autant sur mes textes faute d'objectivité, et je recherche des critiques ! Surtout n'abandonne pas ! Tu écris mieux que moi !

La deuxième partie, rien a redire, à part une enormississime faute d'orthographe au début ^^ selon moi tu devrais, je radote, forcer la précision.
Distance entre noa et les marchands quand elle tire (ça changerais le moral de notre gaillarde par exemple mais aussi les réactions desdits personnages).

De ces longs paragraphes découle une question : quel est le but de cette œuvre ? car après tout il faut le connaitre avant de critiquer x) Après avoir réfléchi je me demande aussi quel est ton age... Car ton lexique, tes connaissances littéraires et plusieurs détails autres m'ont montrés que tu avais du talent dont je n'aurais pu égaler le niveau, parfois.
 

Orthopédix

Guest
Tiens... Je n'avais jamais lu la fin de la seconde partie.
On attend la suite avec une immense impatience !
 
Dernière édition par un modérateur:

musa15

Citoyen
un vrai plaisir à lire tu devrais éditer c'est super quand on te lit on change de monde et on vit ce que tu écris ne change rien
 

Cérulie

Guest
Le premier mot qui me vient à l’esprit est "suave".
J’ai adoré l’histoire de ta jeune héroïne, et surtout ton style précis, soigné, structuré. Je me suis laissée embarquer de façon très agréable (d’autant que j’aime beaucoup les héroines guerrières^^). Au début du texte, j’ai ressenti beaucoup de douceur et de sensualité autour de la jeune fille. Puis petit à petit, on lui découvre ce côté guerrier, vengeur, fier, et j’ai trouvé que le fil conducteur avait été très bien mené. A refaire :)
 

RatVador

Archonte
Très jolie nouvelle, si je peux l'appeler ainsi.
Je ne peut pas dire grand chose, vu l'admiration que ton texte a déjà suscité (ajoute y la mienne !). Il est très bien écrit, c'est l'un des textes de cette section qui m'a le plus intéressé dans sa forme avant même que je ne le lise entièrement. Et ce qui est beau, c'est que tu arrive à me faire apprécier ce texte alors que je le lit sur l'ordinateur, chose difficile à l'ordinaire.

Seul point que j'aurais aimé te voir développer : je trouve qu'il aurait fallu entrer davantage dans la psychologie de ton personnage, qui reste très mystérieux. Par exemple, la phrase qui suit, où tu introduit les sentiments qu'elle éprouve mais sans vraiment les développer :
[...]faisant remonter à la surface un flot de sentiments tous plus intenses les uns que les autres
Pour conclure, je te communique ma jalousie, car tu as de l’imagination, tu sais trouver de bons sujets d'histoires... et c'est vraiment ce qui me manque pour me lancer dans l'écriture...

Encore bravo et continue !
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.