Gloire à Arès

  • Auteur de la discussion akilihan82
  • Date de début

akilihan82

Guest
nomzg.jpg
[/URL]





Il y a très longtemps, sous le soleil de la Grèce, une cité puissante prospérait. Sûr de ces acquis, vénérant les dieux et profitant des joies de la luxure, ces habitants s'imaginaient intouchable grâce à leur richesses abondantes et leur armée réputée et crainte jusqu'aux limite de la terre connue.
Certain que seul des fous pourraient les attaquer, il n'ont pas vu le voile sombre du déclin s'étendre sur leur ville comme le présage d'un obscur destin. Le ciel lui même semblait en peine ce matin ou le sort a frappé tel la foudre qui s'abat. Les villageois étaient réunis sur la place, sous la pluie dans une atmosphère oppressante, pour écouter une élocution de leurs chef quand le glas sonna pour eux.
Comme si la terre s'ouvrait libérant l'armée d'Hadès une horde de guerrier déferla sur la ville dans un chaos total. Les hurlements de terreur et de douleur couvraient les craquements des os brisés sous la puissance des coups portés. Tant bien que mal, ils se sont défendu, tenté de joindre leurs alliés mais en vain. La pluie ruisselait se mêlant au sable devenu rouge sang sous les sabots des montures de l'envahisseur. Tous sont éventrés, tranchés, tués par l'ennemi enragé.
A la fin de cette journée sanglante, des cris de joie et de victoire déchiraient le ciel noir, parsemé d'astre lumineux. Les quelques villageois qui avaient survécu à l'attaque regardaient, impuissant, les amas de chair qui jonchaient la terre imbibé de sang. Ces corps démembrés, aux boyaux étendu dans la poussière, aux os apparaissant se soulevant sous la pression du liquide vital, étaient leurs amis. Parmi les victimes ennemis dont certains ont le crâne ouvert, laissant voir leur cerveau, ils ont reconnu leur alliers .

Quand à eu lieu ce funèbre jour? Je ne saurais le dire... Quelle était le nom de cette ville? Je ne m'en souviens plus... Cette ville était-elle envié? Etait-elle trop sûr de ces capacités? Ne me posé pas de question s'il vous plaît...
Toujours est-il que j'en ai gardé un souvenir, celui d'une femme en pleure qui courait au milieu du carnage. Elle glissait sur des morceau de viande ou de tripe arraché à leurs possesseurs jusqu'au corps d'un homme qu'elle pris dans ses bras. Je n'oublierais jamais l'effroi figé dans le regard juvénile exorbité, l'expression d'horreur gravé sur le visage pour l'éternité, unique preuve de sa douleur alors que la vie le quittait avec son dernier souffle.
Aujourd'hui en haut de cette montagne j'observe ce qui était la plus glorieuse ville de la Grèce et je suis sûr d'une chose, atteindre le sommet est dur, mais tous perdre est facile.
A côté des ruines qui m'ont vu naître, ceux qui m'ont tout pris.
Poussé par notre haine et notre soif de vengeance, nous avons créé une nouvelle alliance qui glorifié le nom de celui que nous vénérons. Nous, survivant du drame, nos alliers qui ne nous ont pas trahis et ceux que nous avons recruté allons, dans quelques instant, venger nos amis et famille.

Je sais que je vais mourir sous ce ciel azur alors je vous laisse mon histoire, mes souvenirs, mes désirs de victoire et de combat. La suite, je vous la confit, venger vos ancêtres... Rendez Ares fière.
Une douce brise souffle, le soleil haut dans le ciel réchauffe ma peau, mon sang bout de rage contre ces traîtres, l'assaut va être donné, c'est une belle journée pour mourir.



 
Dernière édition par un modérateur:
Haut