Papi raconte moi une histoire!

B.ulger

Guest
Bloody Oldbies vs *The Misfits* (Triple conquête)

Papi raconte moi une histoire!

L'auteur étant fin amateur de mise en abîme, ce RP mettra en scène un livre racontant 4 grands-pères narrant eux même une histoire à leurs petits-fils respectifs ou tout du moins, concernant leurs petits-fils.
Ce livre sera probablement très mauvais est c’est pour ça que je préfère vous distraire avec ces fakes espionnage que je ne savais pas comment introduire dans le RP, mis à part avec un imbroglio tel que cette phrase.

- Attends, je t’arrête là. C’est quoi cette intro et ce narrateur en bois de brûlots ?
- Ben j’incommode le lecteur et par là, je l’intrigue, donc c’est en quelque sorte une invitation à me suivre. Et puis de toutes manières, je suis un Oldbies alors je peux te dire qu’aujourd’hui les jeunes ne lisent plus les RP et que je dois abréger sinon, on ne regardera vraiment que les combats. Et voilà ! 4 lignes d’un coup ! Merci, j'ai perdu 50% de mon lectorat. Je vais devoir mettre la photo d’une fille sexy pour recentrer le lecteur et le forcer à lire ce que je viens d'écrire.


Au passage je vous invite à faire un zoom sur les lèvres pour me dire si je n’ai pas introduit les fakes avec subtilité finalement. 2 autres ont été lancés et sont passés avec succès.



Chapitre I – Alphonse le haineux

- Coucou papi Alf ! cria un jeune braillard
- Coucou fils de ta mère mais pas fils de mon fils. Comment vas-tu ? lui répondit Alphonse qui nettoyait paisiblement son dentier au formol
- Je me suis battu à l’école et j’ai gagné. Lui annonça tout fier le bambin
- C’est pas bien. J’aurais aimé que tu perdes, tu ne serais pas venu me brailler dans le cornet avec des dents en moins.
- Merci papi ! Tu peux me raconter une histoire avant de dormir ?
- Si ça peut te faire taire... répondit-il en pensant "pour toujours"


Il était une fois un groupe d’amis qui partit à la montagne pour aller à la pêche.
- Oh regardez ce lac ! Dit l’un
- Oui c’est un joli lac ! Dit l’autre
- Oh oui regardez ce joli lac ! Dit le dernier


Ils s’assirent au bord du lac et plantèrent leurs cannes. Pour palier à l’attente, ils construisirent des bateaux en papier qu’ils firent voguer jusqu’au milieu du lac pour jeter des cailloux dessus.
- Hihi c’est rigolo ! Dit l’un
- Hihi en plus ça fait des PC ! Dit l’autre
- Hihi c’est rigolo les PC ! Dit le dernier


Mais les cailloux réveillèrent les Dieux du lac qui sommeillaient depuis de nombreuses minutes déjà. Ils sortirent de leur cuvette, la tension était à son comble et nos trois héros se concertèrent :
- Il faut tirer en premier pour gagner. Dit l’un
- Il faut tirer comme à la chasse. Dit l’autre
- Il faut tirer la chasse en premier pour gagner. Dit le dernier
Et c’est ainsi que le dernier, formula malencontreusement, bien que fortuitement, la formule magique tueuse de Dieux du lac. Les trois amis dirent ce que tous les lacs contenant des Dieux ne peuvent entendre car par cette formule, la cuvette se vida par le fond et les Dieux disparurent dans un petit siphon magique au fond du lac. Ainsi, les Dieux du lac devinrent les Dieux des nappes phréatiques.


La cuvette se vidant, tous les poissons qui y reposaient apparurent à l’air libre et les pêcheurs ne se privèrent pas pour se servir.


Suite à cela, ils prirent une photo de groupe avec le plus gros poisson de tous et entrèrent dans le panthéon des pécheurs en catégorie lac sec.


- Et voilà c’est la fin de l’histoire... Bonne nuit.
- Mais elle est vraiment nulle ton histoire en fait ! Y a même pas de chute !
- Ben si petit corps atrophié.

Il poussa l'enfant de son lit, le regarda pleurer un moment avant de retourner finir ses mots croisés.



Chapitre II - Bulger le poissard

- Papi on fait un gâteau ?
- Heu oui, emmène-moi mon fauteuil à roulettes s’il te plait.
Une fois devant le plan de travail, le petiot était à la fois attentif et admiratif parce que, on ne le dit pas que pour la rime, mais Papi Bulger c’est le meilleur. Bulger sort un sermon sur l’essentialité d’un bon timing en cuisine.


Cassez les œufs.


Les battre en neige.


- Tu ne les avais pas assez battus…


- Morale de l'histoire : "Les oeufs, c'est comme les femmes, il faut au moins les battre 5 minutes pour en faire ce que tu veux."

Note de l’auteur : Coucou c’est moi Bulger ! Hihihi ! (rire de chinois)



Chapitre III - Barbarius le Sage le Sage

Alors qu’ils sirotaient une limonade au bord de la piscine, Barbarius le Sage III s’interrogeait déjà depuis des heures jusqu’à ce qu’il ose demander à son grand père.
- Papi, pourquoi on t’a appelé Le Sage ?
- Ça remonte à l’armée. On m’a appelé comme ça parce que j’arrachais les dents de sagesse de nos prisonniers à la clef à molette pour les faire parler. D’où la fameuse expression : « It’s hard to talk with a key à molette in your mouth.»
- Parle-moi de l’armée. Je veux une moustache.
- C’est parti ! Roger ici Tango tu m’entends ?
- Moi c’est Barbarius III papi!
- L’armée, quand tu vois les pubs à la télé ça a l’air d’un teaser Koh-Lanta mais détrompes toi… Regarde, ça, ce sont les plans d’une ville ennemie qu’on a volés en Grèce. J’ai fait une opération là-dessus jadis, il y a 2 jours.


- Ma gemilare ? demanda l’enfant
- "Ma guérilla" que je voulais appeler le plan en faite mais bon, dans la boue, sous la neige, en pleine tempête dans un désert de glace, j’ai dû écrire avec le stylo entre les dents. Enfin bref, on a sorti nos pierres et nos frondes, enfin l’artillerie lourde quoi ! Ca tirait dans tous les sens, dans l’eau et sur terre.
- Seulement ?
- Ça fait toujours 100% de la planète bonhomme.
- Wahou ! Trop fortiche papi.
- Écoute plutôt cette histoire.




Pour finalement arriver en terre promise sans trop d'encombre à première vue.


Mais, j’ai dû faire face à l'ingéniosité de mon ennemi qui usa de mille et unes stratégies pour me faire tomber. Enfin surtout une sur ce coup là, mais qui par chance échoua.


Puis, un de nos sergents de la première heure s’est retourné contre nous pour nous planter lâchement un couteau dans le dos. Et c’est là que je lui ai dit, toujours en mâchant mon tabac à chiquer et en recrachant une salive noirâtre : "Y a ceux qui viennent des burnes de leur père et ceux qui viennent de l’utérus de leur mère. Ne te demande plus d'où tu viens sale têtard!i"


Sinon l’armée... c’est dur quand t’es recrue, mais uniquement si t’es le commis au ramassage de savon.

- A la tienne Babarius junior junior !
- A la tienne papinounet !



Chapitre IV - Peace64 le paradoxal

Sur le divan, depuis 30 fois 12 jours dans l’an, Peace ne savait guère quoi dire sur son petit-fils qui était entré dans l’âge ingrat, à la psychologue de ce dernier.
- Comprenez-moi Madame, j'ai fait Waterloo, j’ai fait mai 68, j’ai été à Woodstock en 69, j’ai fait avancer le monde moi. C’était mieux avant. Surtout qu’avant, dans le passé, naguère, jadis, on était très proches mon petit-fils et moi. Il n’était pas renfermé sur lui-même comme il a pu l’être avant l’événement déclencheur. Regardez plutôt ces photos de moi discutant avec lui !




Et celle là, vous voyez? ça a vraiment été le moment le plus heureux de notre relation.


Rentrant dans l’adolescence, il a pris ses distances mais, je le comprends totalement. J’aurais bien continué à comprendre si seulement petit à petit il ne m’avait pas fait perdre toute l’estime que j’avais en lui.
- Il est peut-être temps de me raconter l’élément déclencheur maintenant ?
- Sûrement… Un beau jour, je suis littéralement tombé en morceaux en ratant une marche de l’escalier et, au lieu de m’aider, il s’est amusé à me lancer dessus.
- Lancer quoi ?
- Ben… « littéralement tomber en morceaux » et « me lancer dessus » avec un point à la fin, c’est bien ce que ça veut dire non ? A tour de rôle il m’a lancé mon œil de verre, trois de mes prothèses, ma bible, ma moustache, mon béret et mon cornet.


- MAIS C’ETAIT UN VRAI FOU !
-Je sais. Mais c’est bien parce que je l’ai tué que le divan d'où je vous parle n'est autre que la couchette de ma cellule non ?

FIN

Critique :
Le Monde : Une impertinence nouvelle. Une expérience à renouveler. Une classe sans précédent. A quand un volume II ?
Le Figaro : Une bouffée d’air frais qui nous rappelle qu’à une époque les soldats étaient faits pour se battre.
TF1 : Une très jolie coccinelle dans le Périgord.
Nouvel Obs : Voici un appel à une prise de conscience qui, on l’espère, résonnera dans plus d’une chaumière.
Eric Zemmour : Une pauvreté intellectuelle exaspérante qui s’étale tout au long du livre et qui dure à tel point qu’on s’y habitue et qu’on se prend à y avoir goût.Avant de le revomir.
Télérama : Déjà un classique.
La Croix : Il est de retour!
Bill Gates : I got money.







[HS]Par contre, que l’on soit bien clair, nous avons beaucoup de respect pour ces joueurs. C’est indéniablement la plus grande alliance du monde et elle effectue un parcours sans faute depuis le début du serveur. Nos relations avec eux étaient même, jusqu’alors,neutres puisque les échanges étaient peu intenses.

Mais, si nous nous attaquons à eux c’est uniquement pour ces 3 raisons :
- Upsilon perd tout intérêt car soyons clair, ils filent tout droit vers la victoire et ne rien faire pour les en empêcher serait contraire au nouveau but du jeu (merveilles, monde héros,...). D'ailleurs ne faîtes pas les innocents, on a tous reçu l'appel de toto pour sortir ce monde de son inertie…
- La seconde est que nous sommes tous amateurs de beau jeu et que, quitte à vouloir jouer, autant s'attaquer aux meilleurs. A la longue, on éprouve une certaine lassitude à chercher des adversaires pour un combat de boxe dans une maternelle. C'est marrant la chasse au Naabz mais à la longue, se taper un moral à 50% pour conquérir un gars qui ne se défendra pas, ne sera pas défendu par son alliance et arrêtera de jouer après la perte d'une ville ce n'est vraiment plus divertissant.
- La troisième est un peu caractéristique, les gens ont tendance à oublier que ce ne sont que de simples joueurs, comme tous les autres, et que comme chaque alliance, celle-ci possède ses faiblesses et est loin d'être imprenable avec un brin d'organisation.[/HS]

 
Dernière édition par un modérateur:

Pyerros

Guest
Bravo Bulger, tout cela était vraiment divertissant, et on en redemande. J'espère que cela se passera mieux pour toi la prochaine fois, et je pense que nos prochaines joutes seront plus épicées (enfin je l'espère).
 

DeletedUser26894

Guest
Hé hé depuis quand Tm est en guerre contre Les Bloudy Oldbies ? :-o
Jamais vu autant de BF et birème :p
Vraiment pauvre Yuna :)
 

DeletedUser3015

Guest
Alors mon Bulger, toujours pas réglé ce problème de drogue ?
... Visiblement non.
Quand est-ce que tu nous rejoins sur Ithaque ?
 

alienskilled

Guest
dommage de s'en etre tenu qu'a une seule opération ... personne n'a jamais plus entendu parler des bloodys apres ca ..
 

DeletedUser26894

Guest
Alors mon Bulger, toujours pas réglé ce problème de drogue ?
... Visiblement non.
Quand est-ce que tu nous rejoins sur Ithaque ?
Bulger n'est plus.

Mais je vois que avec grande surprise votre alliance est de retour sur Ithaque. Bravo ! ;-)