[Poème] Sombres pensées

Billy

Banni
Bonjour à tous et à toutes


Il m'arrive d'écrire de temps à autres, au fil des vers (et des verres :rolleyes:) .

J'aimerai partager avec vous ces écrits, afin de recevoir des avis (constructif ou non, comme vous voulez héhé) des conseils, ou même éventuellement des "commandes" si jamais vous en avez. Pour les commandes, vous pourrez me payer en gold, via paypal ou virement bancaire (c 1 prank laiss poce blo)


J'incite aussi tous ceux qui le souhaite à écrire, c'est plutôt cool et ça a de vraies vertus thérapeutiques bonnes pour le moral.


Petit mot sur mon écriture, elle est triste / pessimiste / sombre. Oui c'est vrai. Le but est de contraster entre la beauté d'un texte et la "négativité" de son contenu. Je m'entraine à ça pour le moment, ça changera peut-être par la suite.



Mes textes:

le premier est tout simplement le plus important de tous, celui qui a le plus de valeur.


Éclat de rire, pourquoi partir ?
Éclat de pleure, pourquoi tu meurs ?
S'il te plaît, crois en le bonheur.
S'il te plaît, croit en ton avenir.

Figée dans le temps petite poupée,
C'est toute ta vie qui s'est arrêtée
Petit ange sèche donc tes larmes
Relève toi,
et prend les armes

Contre la tristesse trouves une pommade
Contre la haine pars en croisade
De sourire, retrouve l'envie

Je te soutiendrai quoi qu'il arrive
Jusqu'à ce qu'on atteigne la rive
Mais pour l'instant, reste en vie








Elle me regarde, les yeux attendris
Qu'est ce qu'elle aime m'entendre rire
Sans le vouloir, je la fais sourire
Qu'est ce qui pourrait arriver de pire ?

Mais, elle me regarde, les yeux hésitant.
Pourquoi ai je changer en si peu de temps
Elle se souvient de nos rires d'avant
Je m'inquiète de ce qui vient devant.

Elle me regarde, les yeux en pleurs
Pourquoi tout ça a prit une telle ampleur ?
Pourquoi de tout ça j'ai tellement peur ?
Les gens se disent: mais quel menteur !

Elle me regarde, les yeux remplis de haine
Je perd pied, je suis vraiment à la traîne
Pour se défendre, elle en devient hautaine
Je continue les erreurs par dizaines, par centaines

Je me souviens qu'à l'époque je lui ai plut
Maintenant dans sa vie, je ne suis que surplus
Le soleil reste couché, lorsqu'il a trop plu
Ses yeux se sont fermés, elle ne me regarde plus





Et puis tu es partie

Sans un mot, sans un bruit

Et puis tu es partie

Sans infos, dans la nuit

Qu'est ce que je regrette toutes ces erreurs

Qui ont t'ont fait autant de peine.

Qu'est ce que je regrette tous nos malheurs

Qui chaque jours nourrissent ma haine .

la tise m'apaise lorsqu'il est tard,

J'attise ma peine dans un cendar

Mon seul refuge dans un fumoir

Mes démons guettent comme bête de foire.






Douleur pourpre dans les veines
Et coeur noircit comme ébène
À chaque seconde, à chaque peine
À chaque honte, à chaque haine.



De mes yeux s’écoulent les heures
Et de l’horloge découlent mes pleurs
Tout cela prend de l’ampleur
Je ne vois plus aucun bonheur



Je ne vois plus aucun avenir
Plus aucune relation à venir
Soit disant faut il en rire



À chaque seconde ça empire
À chaque honte c’est ça en pire
Soit disant faut il en rire



Mon prénom en lettres d’or
Qui s’efface quand je m’endors
Mon prénom en lettres d’or
Comme dernier de mes trésors



Au grand jour rayonnant
Souris et suis souris par tous
Au grand soir déplaisant
Soumis essuie souvenir partout



Mon prénom en lettres de sang
Qui s’écoule quand je sombre
Mon prénom en lettres de sang
Me plongeant, triste, dans mes songes



Mon prénom en lettres de verre
Transparence à coeur ouvert
Mon prénom en lettres de verre
Obstruée par ciel couvert.



J'ai troqué mes vers contre des gobelets
Et contre la haine j'ai troqué mes rimes
J'y repenses, seul, en pleine déprime,
À tes mensonges, ceux que j'ai gobé

Se souvenir quand je te disais: " je t'ai"
Se souvenir de ce qu'avec toi j'étais
Se souvenir de pourquoi tu m'as jeté
Se souvenir que poème rime avec je t'aime

On était le combo parfait
Comme la pluie battant sur la forêt
Accompagné de l'orage qui grondait
Une bulle ou même la vie nous contemplait

En tout tu étais excellente
Je te contemplais, ravissante
Tu me faisais rire, amusante
Et aujourd'hui, loin de moi... tu me hantes
 
Dernière édition:

Makushu

Archonte
Alors, j'avais vu la quasi-totalité du texte mais je donne mon avis quand même. Tout d'abord bravo @Billy !

Au niveau de la construction je trouve ça réussi, et techniquement tu arrives à rester cohérent et efficace ce qui est très chouette.
Certaines rimes je trouve tombent malheureusement un peu à plat "Mais, elle me regarde, les yeux hésitant.
Pourquoi ai je changer en si peu de temps"=> Ici il faudrait peut être enlever le CL "mais" et les 2 vers suivants sont un peu courts.

Les gens se disent: mais quel menteur !
=> Je trouve qu'inclure les gens à cette histoire qui est basée sur 2 personnes est un peu dommage, et la ligne n'apporte pas grand chose, il faudrait peut être la reformuler, on dirait qu'elle est plus la pour la rime.

Juste là rien de catastrophique, ce que je vient de relever je le trouve plusieurs fois dans le texte et ça serait bien d'essayer d'optimiser les petites faiblesses d'un texte toujours cohérent et bien écrit.

Je trouve très bien le fait que tu te décrives dans l'inaction, et le désespoir ce qui fait qu'on compatit à ta situation.
Tu trouves de très belles images telles que : "De mes yeux s’écoulent les heures" .

Voilà j'ai oublié de décrire pleins de trucs mais viens en MP si tu veux mon avis, si tu préfère tu peux garder ton texte tel quel pour qu'il garde ta marque je le comprends parfaitement !
 

Billy

Banni
"Mais, elle me regarde, les yeux hésitant.
Pourquoi ai je changer en si peu de temps"=>
Ici il faudrait peut être enlever le CL "mais" et les 2 vers suivants sont un peu courts.

Les gens se disent: mais quel menteur !
=> Je trouve qu'inclure les gens à cette histoire qui est basée sur 2 personnes est un peu dommage, et la ligne n'apporte pas grand chose, il faudrait peut être la reformuler, on dirait qu'elle est plus la pour la rime.
Premièrement le "mais" est la pour donner du rythme et une temporalité.
Puis, le menteur permet d'isoler l'écrivain. Le détacher et l'opposer au monde pour renforcer son image de "marginal".



Mais tes conseils sont pertinents merci beaucoup. Le principal problème est que j'ai l'écriture un peu compulsive, j'écris en 10/15 minutes chaque textes pendant la nuit et une fois fini, j'essaye de plus trop y toucher afin de garder le coté originel :)


@guruguru et @Makushu j'vous zem for vouzet ouvert
 

Makushu

Archonte
@Billy Yes tu fais comme tu veux après ça dépend comment tu le lis aussi.
Ah oui l'écriture compulsive c'est très efficace chez moi aussi, mais après je fais beaucoup de retouches pour améliorer le tout et gommer les petites imperfections !
 

Freemoot

Guest
Bonsoir
A quand les prochains ?
Je suis impatiente de vous lire.
J'aime beaucoup.:)
 

Billy

Banni
coucou, nouveau texte : mon prénom.
J'avoue ne pas être très fan de ce dernier car il n'est pas fini (l'inspi est partie) mais il reste présentable :)
 

Billy

Banni
Bonjour,

un nouveau texte a été publié: Reste en vie

Je l'ai positionné tout en haut car c'est pour moi le plus important de tous, j'espère qu'il vous plaira