Sujet concours d'août 2014

  • Auteur de la discussion DeletedUser28613
  • Date de début
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

DeletedUser28613

Guest
Lecteurs, Lectrices,

A vos plumes pour le concours du mois d'août!

"A l'attaque! La conquête de Thrace commence maintenant!"
Devant leur chef, des milliers de soldats l'acclament. Les bataillons s'étendent à perte de vue. Des hommes décéderont à la fin de cette guerre, d'autres deviendront des héros. Mais pour le moment, chacun d'eux profite du moment présent, se grisant de temps de liesse. Les armes s'entrechoquent avec les boucliers, le vacarme est assourdissant et on s'oublie soi-même.

Voilà le commencement de l'aventure pour un jeune homme qui devra faire face à son destin. Mais son destin est-il déjà écrit?
Principe

Vous devrez narrer l'histoire de ce jeune guerrier prêt à mourir pour sa patrie. Vous essayerez de traiter les questions suivantes :

  • Comment "être" lorsque l'on dépend d'une grande organisation, que l'on suit des directives précises et que la communauté passe avant sa propre personne ?
  • Comment les qualités et les défauts d'une personne peuvent influencer ou non une communauté guerrière?

Vous avez le choix concernant le type de texte. Cela peut être un récit, un poème, ... Mais, vous devrez garder en tête qu'un texte trop long n'est pas agréable à lire et donc, que vous pourriez perdre des voix si votre plume n'a pas de limite !

Pour vous aiguiller dans votre texte et donner un côté humoristique à votre texte, on vous impose l'utilisation de 4 qualificatifs dont deux qualités et deux défauts. Vous devrez contacter les chefs des armées, Auditorio, Staark ou Jahl de Vautban, par message privé sur le forum qui vous attribuera deux qualités et deux défauts que vous devrez faire ressortir à travers le jeune combattant. Si les votants ne retrouvent pas de caractères bien identifiables, ils sont sensibles de ne pas voter pour votre texte ;)

Déroulement:

  • Votre participation devra être déposée dans la section prévue à cet effet: Participation concours Août
  • Du 4 au 19 août, vous devrez envoyer un message privé sur le forum à Auditorio, Staark ou Jahl de Vautban en lui donnant deux nombres. Deux nombres étant compris entre 1 et 10 inclus et deux entre 11 et 20 inclus.
  • Une fois vos 4 qualificatifs obtenus, vous pourrez rédiger votre texte jusqu'au 19 août, à 23h59. Une fois la date limite de rendu passée, un sondage avec les textes réglementaires sera mis en place.

Règles fondamentales

  • L'écrivain devra respecter 2 bonus et 2 malus concernant son personnage.
  • Vous ne devrez en aucun cas révéler les caractéristiques que vous avez obtenues aux autres participants.
  • En aucun cas vous ne devrez révéler l'identité de votre texte aux membres de la communauté.
  • Toute question doit être posée dans le sujet prévu à cet effet. Pour toute question sur vos caractères obtenus, veuillez poser votre interrogation à la personne qui vous a donné lesdits qualificatifs.

Récompenses

• La récompense se fera en or (dans le jeu) :
- 300 or pour le premier ;
- 200 or pour le deuxième ;
- 100 or pour le troisième.
 

Naolia

Super Modérateur
Équipe Grepolis
Bonjour à tous,

Félicitations à notre seul, unique et courageux participant, Tospik, qui a su relever le défi haut la main. Sans plus attendre, vous pouvez découvrir son texte :

Yiorgos, l’héritier déchu


Yiorgos, fils de de Kostas roi des Euphrènes et d’Alphée la reine bien aimée, vit le jour en ce bel été au sein de son futur royaume. Il grandit sous l’aile de son père qui lui enseigna l’art du combat ainsi que la maîtrise de sa force mais Yiorgos était différent. À l’âge de huit ans, il vit la première grande bataille de sa vie au cœur même du royaume de Kostas, des hommes en quête de terres, venus par milliers pour détrôner le roi. Yiorgos ne fut pas tué mais emprisonné, les conditions étaient horribles, il subit la torture, la faim, la soif et la violence pendant sept longues années.

Lorsqu’il eut atteint l’âge de quinze ans, on jugea qu’il ferait un bon soldat. C’est alors qu’il fut formé à la discipline, au maniement de l’arme, jusqu’à pouvoir prétendre se poster en première ligne sur un champ de bataille. C’était un guerrier habile, on aimait le voir manier son épée. Mais Yiorgos n’avait jamais oublié à qui appartenait réellement le sol sur lequel il laissait la marque de ses pas. Il suivait les ordres et obéissait mais il y avait une question qui l’obsédait de plus en plus chaque jour : « quand viendra le moment où je retrouverais la couronne qui m’était promise ? ». Il ne l’avait jamais su mais il n’était pas un mortel commun. Yiorgos était envoyé par le dieu de la Guerre et de la Destruction lui-même : Arès. Il était né pour renverser les conquérants de son époque et représenter l’autorité des Dieux. Un jeune guerrier, encore naïf, dépouillé par ses ennemis, devenus ses alliés. Il vivait dans la misère et la pauvreté malgré son sang royal mais il savait qu’il devait obéir, se battre et rester dans l’ombre de son réel ennemi pour mieux frapper le moment venu. Chaque jour des jeunes hommes embrigadés dans l’armée meurent durant leur première bataille mais il faut savoir être tenace et trouver la force pour saisir son glaive et le lever haut pour sa patrie avant de penser à sa propre vie. Les jeunes soldats apprenaient dès leur premier maniement de lame à se battre pour les siens, pour les terres de leur roi avant même de se battre pour eux. Ceux qui avaient osé remettre en cause ces valeurs furent assassinés, torturés puis brûlés tel des traîtres.

Les années passèrent, chacun s’efforçait à évacuer sa peur, oublier ses défauts pour avancer ensemble. Mais Yiorgos avait en lui une capacité que nul guerrier ne put jamais avoir, quelque chose qui le rendait plus puissant que nul autre homme. Il commença à développer une rapidité étonnante, puis il était de plus en plus rapide, même un char n’aurait su le rattraper, ce n’était pas humain, il arrivait à acquérir une vitesse si rapide qu’on l’aurait cru glisser sur le sol. C’était un être très superstitieux, après ces évènements, cette superstition fut de plus en plus forte. De ce fait il eut toujours respecté ses jurons, de peur que la colère des Dieux ne s’abatte sur lui. Il craignait les paroles sacrées, tout ce qui était anormal mais il était lui-même un être paranormal. Il dut apprendre à gérer ses croyances, sa rapidité au sein même du combat. Il fut mis à l’écart par les autres guerriers parfois car on le sait bien les hommes n’aiment guère ce qui est différent d’eux. Ce fut tout de même un atout, Yiorgos était bon il sut aider ses camarades, qu’ils soient forts ou faibles, grâce à sa vitesse dépassant toute limite. Ses atouts autant que ses défauts ont apporté les victoires qui ont suivies.
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.