La bataille de San Brasi

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Anaxilaos

Guest
... ou comment perdre son temps ... :D


 
Dernière édition par un modérateur:

leo arterius

Guest
En réalité, ce que vous pouvez voir dans le post ci-dessus, c'est précisément une oeuvre d'art surréaliste gogolienne, sur le thème général de la disparition des Acherontia atropos, de l'ordre des lépidoptères, à la famille des Sphingidae et au genre Acherontia,.

En effet, ceci n'est pas la bataille de San Brasi, pas plus que la bataille des Thermopyles, et encore moins Alamo, c'est juste une représentation esthétique de cette bataille. Une image concise, allant droit au but, épurée d'interminables rapports montrant d'incessantes vagues d'"in-offensives" déferlantes sur la cité, des centaines de milliers de troupes terrestres s'écumer sur la plage gogolienne, et quelques colos qui font plouf dans le port. On voit alors combien la forme choisie pour ce récit est volontairement expressive et prolixe contrairement aux apparences, car il n'est pas facile d'exprimer qu'il se passe des tas de chose, mais qui se résume à presque rien; une vingtaine de jours de siège sur cette cité sans que cette dernière ne tombe et vous savez ce que se disent les assiégés gogoliens pendant ce temps entre deux parties d'osselets sphinx, une chopine à la main? "Qu'est-ce qu'on fait demain pour passer le temps les gars? Bah au pire s'il y a du vent, on pourra toujours aller à la pêche aux poissons volants à tête de mort."

C'est une pêche originale et écologique avant tout, car cette chimère est impropre à la consommation, mais à tendance à vouloir envahir les biotopes gogoliens. On la pratique donc pour préserver cet environnement, autant que pour passer le temps utilement. C'est par grand vent, quand ce dernier rabat la poiscaille ailée dans la baie, jusqu'au bord de la plage, qu'on passe à l'action. Là, avancé dans la mer, l'eau jusqu'à la taille, muni d'une courte batte en bois (la batkylate en langue gogolienne),on va jusqu'au milieu de la nuée de proies, puis on attend qu'un spécimen jaillisse hors de l'eau près de soi, alors on vise la tête de mort dessinée juste derrière la tête, et au moment opportun on lui assène un grand coup de batkylate derrière la "nuque", pour qu'il retombe raide mort; ça défoule y parait :) , et ça fait passer le temps aussi, ha on l'a déjà dit ça...
 
Dernière édition par un modérateur:

ljd4

Guest
Bonjour,

puisque le sujet est inactif depuis plus de 3 mois, je ferme et j'archive.

Si vous souhaitez la réouverture, il ne suffit que de me contacter via mp :)

Bonne journée à tous !
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.