La Symphonie du Crépuscule

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

sangawa

Guest
La Symphonie du Crépuscule
Tome 1 : La Faille Dimensionnelle

INTRODUCTION

L'Empire de la Symphonie Crépusculaire doit son nom à un évènement passé, presque oublié, mais qui faillit mettre fin à l'Univers Grépolien.
En ce temps là, les Dieux s'étaient mutuellement déclarés la guerre, et les Humains vénérant ces divinités belliqueuses devinrent les jouets des Dieux.
Ces derniers les obligeaient à [se battre entre eux, pour une gloire incertaine et inutile.
C'était surtout Hadès qui avait du boulot ! Plus la guerre faisait rage, plus il devait accueillir de nouveaux arrivants aux Enfers... Et pas que des Saints.
La moitié allèrent direct au Tartare, tandis que certains allèrent au Champs Elysées, et d'autre au Jugement...
Cette recrudescence d'habitants au Mondes des Morts, ainsi que cette querelle entre Dieux causa quelques dommages à l'Univers des Enfers. Comme on entassait de plus en plus de mânes au Tartare, celui-ci commençait à craquer...Et un soir, au crépuscule, une faille dimensionnelle s'ouvrit entre le Tartare et le Monde des humains, entraînant toute l'agressivité, les monstres et les Ténèbres du Tartare.
S'ensuivit alors l'époque du "Crépuscule Eternel", car tous ces Ténèbres ne laissait pas la lumière du jour passer.
La peur et la colère envahir les hommes, l'orgueil et la maladie leur fit perdre la raison, et le Monde sombra dans la folie.

Un jour, enfin plutôt un soir, une armée se réunit pour essayer de fermer cette brèche non naturelle, et sauver l'humanité.
La bataille faisait rage, les humains présents faisaient partis de l'Elite, mais ils tombaient par centaine sous les coups des Démons. Ils sentaient que la bataille était perdue d'avance, mais ils continuaient, lacérant, broyant, estropiant, mourant...
Leur Général, un dénommé Shaïtan, commençait à désespérer quand il ordonna aux troupes présentes avec lui, de se mettre à chanter. Certains, portant des instruments sur eux, se mirent à jouer, et la bataille résonna de cet élan de musique, de cette Symphonie qui fit battre le coeur des hommes. Les soldats tombés à terre se relevèrent, et continuèrent leur lente progression vers la faille.
Cette Mélodie ravivait les flammes éteintes dans le coeur des Hommes, leur rendant espoir et courage, relevant les blessés.
Cette Mélodie parvint aussi à faire reculer les Démons, ne comprenant pas pourquoi ils ne bougeaient plus, pourquoi ils mourraient autant.
Pendant que la musique continuait, le Général, tout en scandant un refrain entraînant, hurla à ses troupes de charger, et des centaines d'hoplites, de cavaliers, de fantassins... se jetèrent dans la mêlée.
L'issue de ce combat fur atroce de deux côtés, mais les Humains réussirent à reboucher la Faille, et sauver le Monde.
Pour éviter que cette Faille ne se rouvre, on construisit une citée dessus, dont le but était de surveiller. Cette citée, nommée Symphonia en l'honneur de cette soirée mémorable qui marqua la fin du Crépuscule Eternel, devint la Capitale de l'Empire le la Symphonie Crépusculaire.


CHAPITRE I.1
Une étrange Prémonition


Sangawa courait jusqu'au Forum de Symphonia, il état en retard à une réunion extrêmement importante. Il arriva essouflé, hors d'haleine. Le garde en faction devant l'entrée du Forum s'effaça pour le laisser rentrer.
Arrivé dans une salle circulaire Sangawa s'inclina et un homme d'une vingtaine d'année se leva pour l'accueillir :
"Enfin ! te voilà ! Il ne manquait plus que toi, nous allons pouvoir commencer." Et, se retourna, il déclara "Messieurs Dames je vous présente Sangawa, Général des Armées de l'Empire de la Symponie Crépusculaire, et comte de Symphonia.
- Mes respects, Majesté
, répondit l'interressé.
- Bon, commençons cette réunion, demanda un jeune guerrier, du nom de Zamzar. Il était le 1er Capitaine (juste en dessous du Général si vous préférez) de l'Empire, et avait à gérer les armées de deux citées.
A sa gauche se trouvait Slash, 2ème Capitaine de l'Empire. Ce dernier était orné d'une balafre sur tout le visage, ses yeux vairons et grognons semblaient renvoyer au monde entier sa haine.
Sangawa s'assit à sa place, entre Zamzar et le jeune homme.
Un viel homme de tourna vers ce dernier et déclara :
"Votre Majesté, j'ai eu une prémonition.
L'Empereur (si vous n'avez pas compris c'est celui situé à gauche de sangawa) déclara : "Eh bien, faites nous en part !"
Le vieil homme, dénommé Saül et qui était l'Oracle de la citée, expliqua :
"Je prenais ma douche sous la cascade, quand j'ai vu... Une chouette ! J'ai trouvé ça bizarre, on n'en trouve pas le jour normalement, et...
- Oui bon stop !, tonna l'Empereur, Je parlais de cette Prémonition !
- Ah ben oui, j'y viens j'y viens... Donc, comme je le disais, une chouette ! Bizarre, non ? Quand tout à coup, il m'a parlé, d'une voix féminine, bienveillante et assurée, il m'a dit :
Saül, je veux que tu préviennes ton Empereur. Les Dieux ont décidés de se refaire la Guerre. Je vais essayer de les calmer, mais ce ne sera pas gagné.
Les Dieux Poséidon et Zeus ne sont pas d'accord au sujet du cheval, dont chacun revendique la création : Poséidon pour les hyppocampes et Zeus pour les Pégases.
Il y a aussi Zeus et Héra qui font encore une scène de ménage, ainsi qu'Aphrodite et Héphaïstos.
Il faut les calmer, Apollon, Artémis et moi nous nous y occupons.
Nous ne voulons pas d'un autre épisode comme lors de l'Eternel Crépuscule.
Va, et préviens l'Empereur.

Toute la salle resta médusée. Ainsi la Déesse Athéna, protectrice de la citée avec la Déesse Nyx, avait décidée de les prévenir d'une guerre ?
Certains se chuchotèrent à l'oreille, se demandant si l'Oracle n'avait pas un peu bu, mais l'Empereur les fit taire en un geste :
"C'est très grave. Nous allons faire des offrandes au Dieux pour avoir plus de réponses. Saül préviens nous quand tu en auras une, quant à vous, messieurs les Capitaine et Monsieur le Général, préparez vous. Nous allons peut-être devoir faire face à un retour de Démons sur Terre..."

Sangawa sortit avec l'Empereur du Forum, et ils se rendirent au Palais Impérial.
En chemin, Sangawa questionna son Empereur :
- Yackiro, que vas-tu faire ? Vas-tu préparer tes armées ? Ou laisser les informations venir à nous ?
- Mon bon Sanga, tu m'as toujours été fidèle, aussi t'avouerais-je que je préfèrerais attendre les réponses, mais comme tu le sais, si une guerre éclate bientôt, si nous ne sommes pas préparés, l'Empire de la Symphonie Crépusculaire sera détruit...
Mais je vais laisser tes talents de stratège nous aider, après tout, tu n'es pas le descendant du grand Shaïtan pour rien.

- Tu as raison, moi aussi je chante faux
Et c'est dans une ambiance plutôt joyeuse, en rigolant pour être exact, que les deux compères s'en allèrent vers le Palais.

CHAPITRE I.2

Sangawa et Yackiro arrivèrent au Palais. À l'entrée, une jeune femme blonde les attendaient.
Sangawa s'inclina devant elle, mais elle lui demanda de se relever :
"Relèves toi, Sangawa, nous nous connaissons depuis assez longtemps poir ne plus se montrer nos marques de respects respectifs"
L'Impératrice (car c'était elle!) se dirigea vers son amant, et l'embrassa fougueusement, puis elle les invita à rentrer.
L'intérieur du Palais était magnifique : chaque mur était orné de tapisseries, relatant de glorieuses batailles dont la célèbre de l'Eternel Crépuscule.
Chaque coin de porte, chaque recoin de chaque pièce, chaque meuble était finement ouvragé, parfois en or, d'autres fois en argent.
Le Palais se reflétait de myriades de couleurs étincelantes lorsque le Soleil pointait, et cette demeure devenait telle celle d'un Dieu.
Et ce jour-là, le Soleil radieux réchauffait le coeur des Hommes, les poussant au travail et à la joie.
Sangawa, même étant un habitué de cette demeure, restait à chaque fois bouche bée devant le spectacle qu'il offrait.
S'amusant de son épanouissement, l'Impéractrice lui proposa de s'assoir pour mieux contempler la voûte, représentant la bataille de son aïeul, oû chaque Héro était représenté avec des casques d'or et des boucliers d'argents, aux divers blasons, représentant la diversité dont ils provenaient.
Le fond de l'image, d'un bleu sombre, laissait apparaître des éclairs et des créatures mythiques dans le ciel.
Sangawa fut tiré de sa contemplation par la servante, qui lui offrat une tasse de thé, ce breuvage étranger.
Sangawa le prit avec plaisir et se mit à converser avec ses deux gouvernants :
"Alors les garçons? De quoi parlait cette réunion? Demanda la maîtresse de maison.
-D'une certaine prémonition, un peu apocalyptique résuma l'Empereur. Apparemment, les Dieux n'ont rien d'autre à faire que de nous embêter.
-Comment cela? demanda l'Impératrice
-Eh bien disons qu'il est possible qu'il se produise une seconde Guerre Mondiale, avec peut-être un nouveau Crépuscule Mauditexpliqua Sangawa.
-Oui, et on ne peut jamais être tranquilles! Un jour c'est la famine à cause du chagrin d'une déesse qui a perdue sa fille, le lendemain c'est une inondation ou un tremblement de terre à cause d'un autre Dieux en colère, le jour suivant c'est une épidémie de Peste... Toujours là quand on les veut pas! s'énerva Yackiro.
-Oui, enfin les guerres c'est nous qui les déclarons... dit remarquer Sangawa.
L'Impératrice les calma sur le champs : "VOUS AVEZ DEJA PARLÉS DE ÇA!!! Maintenant expliquez moi cette prémonition.
Les deux hommes, devenus sages et stoïques suite à la brusque colère de la jeune femme, lui relatèrent toute la réunion.
Lorsque tout à coup, un soldat arriva en courant et, s'inclinant, informa l'Empereur :
"Majesté, le vieux Saül a eu un malaise! Il ne vas pas bien et répète une litanie étrange et obscure! Il raconte qu'il faut qu'il vous parle!"
 
Dernière édition par un modérateur:

DeletedUser7903

Guest
Bonsoir,

Je fusionne vos messages vu que vous ne pouvez en poster 2 à la suite qu'avec 24 heures d'écart minimum.

 

sangawa

Guest
Merci, je n'avais pas fais attention ^^'

CHAPITRE II
L'Apparition de la Déesse




L'Empereur et Sangawa se hâtèrent d'aller au temple, guidés par le soldat.
Arrivés là-bas, il trouvèrent l'Oracle assis par terre, se massant la tête entouré des prêtres et soldats présents.
Quand il vit l'Empereur, il essaya de se relever, mais retomba aussitôt dans les bras d'un jeune prêtre d'Athéna, qui souffrait sous le poids du vieillard.
A défaut de se lever, il tourna la tête vers son visiteur et lui déclara :
"Majesté! Je l'ai vue! Je vous jure!"
-Mais qui donc?
questionna Yackiro. De quoi parlez vous?
-De la déesse mère de notre citée! Répondit le questionné. Elle m'est apparue pendant que je ramassais mes salades.
-Et? Que s'est il passé? Demanda Sangawa, un peu plus poliment que son supérieur.
-Eh bien, je dois être devenu célèbre, puisque notre Grande Déesse Nyx m'a parlé :
Écoute bien mes dires, Ô Oracle de Symphonia,
Je veux que tu dises à ton Empire que les Dieux ont décidés d'une trêve grâce à la Déesse de la Justice Thémis.
La Guerre ne commencera pas avant au moins une dizaine d'années.
Et oui, à l'Olympe, le temps passe moins vite qu'ici...
Bon je te laisse, j'ai à faire à l'autre bout du Monde.
N'oublie pas, vénérable Oracle, cette guerre aura tout de même lieu.

Après son récit, l'Empereur le regarda d'un oeil interloqué : les deux Déesses de la citées apparaissant dans la même journée, ça faisait un peu gros. Et suite à ces évènement divins de haute puissance, le vieux Saül s'évanouit.
Yackiro se retourna et ordonna à l'un des gardes de sa Garde Personnelle de retirer les demandes d'aides :
[/i]"Sal'â Mander, va prévenir de ces nouvelles infos les premiers, deuxièmes et troisièmes Capitaines, ainsi que les Généraux alliés. Dit leur tout ce que nous savons, c'est de la plus haute importance."[/i]

Après le départ du soldat pour les plus grandes villes de l'Empire, l'Oracle ouvrit un oeil, sortant de son coma, et déclara :
"Je n'ai pas finit. Elle a aussi déclarée :
Même si la guerre entre les Dieux est pour l'instant retardée, il y a des Empires belliqueux voulant se mesurer aux autre Empire et Alliances.
C'est de ceux-là qu'il faudra vous méfier : ils risquent de réveiller l'intérêt des Dieux pour les échecs.
Bonne chance, je serais là en cas de sièges ou d'attaques.

L'Empereur, fulminant contre celui qu'il nommait "Le vieux gateux", ordonna à Sangawa de rattraper Sal'â Mander :
"Sanga, il faut que tu le rattrapes! Tu dois le prévenir qu'il faut préparer les défenses. Tu peux emmener l'Unité de Sol avec toi. Va et accomplis ta mission!
 
Dernière édition par un modérateur:

sangawa

Guest
CHAPITRE III
Le départ du voyage



Le navire "Les 12 Nymphes" était prêt à apparailler. Les hommes d'équipages se préparaient, saluant leurs familles et amis, empêchant leurs larmes de couler, et s'efforçant d'afficher un sourire radieux. Peine perdue pour certains.
Une fois les préparatifs achevés, Sangawa monta sur le navire, aussitôt on le détacha. L'embarcation avança lentement, puis accéléra progressivement. Les hommes et femmes restés à terre voyaient cet immense ombre s'éloigner, pour revenir dans un futur incertain.
Le Général, après avoir salué son équipage, rejoint le Capitaine du navire près de la barre afin de lui indiquer la destination.
Symphonia occupe quasi-totalité de l'île où elle est située, c'est donc pourquoi Sangawa devait prendre le large.
"Où allons nous, Général? questionna le capitaine.
-Nous devons d'abord rattraper Sal'â Mander. Sa première escale est censée être à la citée de SuperNova, la plus proche de Symphonia et troisième plus grande de l'Empire.
Normalement nous devrions le retrouver là-bas."

-Très bien, nous en aurons pour trois jours si tout se passe bien.
Sangawa regagna ses quartiers, prétextant un besoin de ranger ses affaires. Arrivés à ses appartements, somptueux pour un navire, même impérial, il s'assit sur sa couche est soupira.
Soudain on frappa à la porte. Sangawa ouvrit, et se trouva nez-à-nez avec Sar-Casme, um des lieutenants de l'Unité des Spirit.
Cette Unité était composée de 50 guerriers surentraînés, l'Elite de l'Elite, dont chaque membre possédait ume particularité et un savoir propre. Par exemple, les spécialités de Sar-Casme étaient la moquerie et le combat au bâton. Personne ne l'égalait dans ce domaine.
Le visiteur entra et déclara :
"Sympa vos appartements, Général, on voit que vous êtes amis avec l'Empereur... Très amis même.
-Que veux-tu dire par là?
s'interrogea l'interressé.
- Juste que vous vous entendez bien, rien de plus. Que faîtes vous ici,alors que vous êtes censés être sur le pont avec le capitaine? Môssieur le Général aurait-il le mal de mer?"
Le Général répondit par un petit sourire amusé, puis il se leva et sortit de la chambre, accompagné du guerrier.
Il arriva sur le pont, et s'accouda au bastingage. Déjà on ne ivoyait plus Symphonia, mais seulement une tâche dans l'horizon.
Sangawa contempla les vagues, l'écume, le reflet du soleil sur la mer et les écailles des poissons.
Malgré cette journée enchanterêsse, il avait une inquiètude qui lui rongeait le coeur : et si la guerre éclatait alors qu'il était sur la mer avec l'Unité des Spirits, que deviendrait l'Empereur?!
Son ami pria la déesse Athéna de le protéger, et de protéger la citée.
Sa besogne terminé il releva la tête, juste à temps pour voir, l'espace d'une fraction de seconde, un reflet onduler danses eaux claires de la mer.
Il faillit se raisonner, ce n'était qu'un relfet, peut etre une vague un peu haute, mais il renchérit que les vagues n'ondulent pas.
Son esprit légèrement paranoïaque de bon marin et de soldat lui insuffla d'en parler au capitaine, quand tout à coup, juste devant le bateau, un immense serpent de mer à l'attitude aggressive jaillit, inondant au passage le pont.​
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.