Jour 5

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Kadarek

Milicien
Que mon ambition résonne
Sur le monde des mortels
Et que les dieux me donnent
Leur bénédiction cruelle
Pour qu'après avoir triomphé
J'ai une place à l'Elysée

Kadarek
 

DeletedUser58954

Guest
Dieu des dieux

Zeus donne nous le courage
Courage de combattre
Accorde nous un vent favorable
Fait éclaté ta colère
Déchire le ciel de tes éclairs

écrit par dartupol ,-1272 av-JC
célèbre poète guerrier grepoliens

Pseudo in game :
dartupol
 
Dernière édition par un modérateur:

olivierdu13140

Milicien
honorable dieu Poséidon
accepterais tu mon pardon
car je suis qu'un simple mortel
qui est devant toi a genoux sur l'hôtel
ne laisse pas faire ton cyclope
car sinon tu te trompe
sur l'état d'esprits de ton hôte
qui fait boire tes hydres
par mes dont de ma fabrication de cidres
pour honorer ton pardon mon cher Poséidon

olivierdu13140
 

DeletedUser59878

Guest
Bonjour :)

Voilà un petit poème en hommage au Père Noël des entrailles de la Terre ! :D

Cher petit Papa Hadès

Bientôt, tu te transformeras pour Noël en Père,
Et tu laisseras ta belle Erinye dans les entrailles de la Terre,
Bientôt, sonnera ton retour des Enfers.
Sur ton traineau tiré par tes chers cerbères.
Dans ta hotte, plein de trésors des enfers,
Sur ta tête, un casque d'invisibilité,
Tu monteras nous offrir des cadeaux bien mérités !
Papa Hadès, même si tu ne descends pas du ciel
Tu nous apporteras un Joyeux Noël !
 

jluc006

Citoyen

Pour le jour 5, nous vous demandons de faire de la poésie !

Voici les prix que vous pouvez gagner :
1ère place : 800 Or
2e place : 400 Or
3e place : 300 Or



Wer vom Weihnachtsmann ein Geschenk möchte, muss sich ranhalten und einen Vers oder ein Gedicht vortragen.
Man munkelt, dass sich hier in der Grepolis-Welt der Gott Hades hinter dem Weihnachtsmannkostüm verbirgt. Lassen wir uns überraschen.

Wir haben mal reingehört, was sich dieser tapfere Krieger ausgedacht hat:

Qui veut un cadeau du Père Noël, doit se tenir debout et réciter un vers ou un poème.
On raconte qu'ici, dans le monde de Grepolis, le dieu Hadès se cache derrière le costume du Père Noël. Ce qui est surprenant.

Nous avons écouté ce que ce brave guerrier a proposé :

Cher vénérable Hadès
Nous adorons tes prouesses
Laisse ta peste en cage
Je serait toujours sage


Et vous ? Savez-vous faire des beaux vers et poèmes ?

Nous serions ravis de les lires, donnez votre meilleur !

Afin de participer, vous devez créer un poème avec au moins 2 rimes dans cette discussion. L'équipe Grepolis sélectionnera les gagnants.

Les règles générales de participation se trouvent ici.
Moi qui porte le masque de la mort sur le visage

Ils chavirent sous le feu blanc de mon regard

Suis-je Cassandre, Méduse, Hadès à l'oeil hagard

Consumant jusqu'à la moelle l'irréfutable saccage?
 

Fringorn

Archonte
Ô Hadès, Dieu des Enfers,
Alors que sans surveillance tu laisses Cerbère
Par tes présents, tu réchauffes nos coeurs
Nous te sommes reconnaissants, et te souhaitons tout le bonheur
Dans les souterrains qui formeront à jamais ta demeure.
 
Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Parcourant l'océan, évitant les naufrages,
Allant dans plusieurs mers, naviguant d'île en île,
Remportant des combats, et conquérant des villes.

Avec son alliance, il remporta le monde,
Son profil fût soudain orné de deux épées,
Le bonus d'entrepôt lui fût attribué,
Il savoura ceci sans perdre une seconde !


Tout en alexandrins :rolleyes:
Mon pseudal : Matthias 25
 

doville 76

Aristocrate
mon pauvre Hadès,
en cette période de confinement de fin d'année,
ne retire pas ton masque, c'est interdit
et tu prendrais un PV.
de toute façon, ça ne change rien :
malgré ton masque de père Noël
et ton habit rouge, on t'a repéré !
franchement, tu as l'air fin
tu parles d'un cadeau !
rends plutôt son costume au père Noël
qu'il puisse faire sa tournée.
les enfants l'attendent les yeux au ciel
et bouche bée

signé doville 76 d'hyperborea
 

Capodecina

Milicien
2020, la vengeance

Le vent souffle, la tempête se déchaîne;
Les homme souffrent, Zeus semble sans pitié.
Depuis que Pandore, par curiosité,
Ouvrit la boîte, le plongeant dans la haine.
Depuis l'Olympe, il libère ses éclairs
Pour venger sa confiance, trompée, amère.
Trois mille ans sont passés, me direz-vous.
Mais savez vous ce qui retient l'amour ?
Une fois parti, rien. Pas même les discours,
L'humour, ou mille portes, fermées à doubles tours.
Ainsi, les hommes défièrent sa force d'hydre,
Jusqu'au châtiment ultime, la Covid.
 

DeletedUser59063

Guest
Pseudo ig : la seg

Les callages sont trop carrés
La concu est en full réré
On nous demande de grêle
Mais en face y a que des brèles
Askip demain y a contre opé
Mais balec je pars en soirée
 

DeletedUser33840

Guest
Offrande à Hadès


Il sentît une caresse de givre,
Griffes glacées, d’harpies invisibles
Qui de l’obscurité se revêtent,
Dansant en grinçant dans la nuit muette.

-
Et les moires elles-même frémissaient
D’apercevoir si peu déterminé
Sur la toiture pentue, l’œil rêveur,
Se pencher vers l’avant le pécheur
-
Qui comme poussé par une ombre assassine
Avait paru surpris en éprouvant l’abîme
Un sursaut peut on croire, affirme ou fait fi
Des idées noires, que l’on s’était promis

-
Mais son corps vouté, pourtant, resta
Contemplant le vide d’un silence d’effroi.
Et d’une ultime curiosité, fixant les fourrés
Ouvrant son regard aux abysses de l’allée
-
Il avait cru percevoir en contrebas,
La silhouette d’une ombre ou d’un roi
Qui l’invitait en son royaume, murmurant :
Pauvre âme tourmentée, pauvre enfant

-
Il préparait sa chute en silence,
Drapait sa vie d’un linceul d’innocence
Oubliait le passé qu’il avait voulu fuir
Et le futur qu’il craignait encore pire
-
Et c’est de cette douce contemplation
Que le destin se fît le compagnon
En faveur encore d’un triste présage
Dont la providence aurait voulu l’usage.

-
L’enfant sans vertige se laissa choir,
Se délestant de tous ses espoirs,
Vers l’enfer des mythes oubliés
Il plongea dans Léthé.



05-12-2020
Leofan101
Elis
 
Dernière édition par un modérateur:

Heiida

Citoyen
Le voilà qui tangue, qui éclabousse
Pour s'enfoncer vers les abysses
Et se la couler douce
Avec les sirènes salvatrices

Pseudo IG heiida
 

DeletedUser55817

Guest
Aphrodite m'off avec ses sirènes
elle lance l'attaque, sonnent les sirènes
On lève pas la milice ! Si reine !
Moins 2 cerfs, 6 reines

Héra m'off avec des méduse
Je vais prendre ce qui m'est dus
6 CE et 6 Archers, c'est mes 12
Dans 5 mois pile, Mai 12
 

Ar Bosket

Stratège
Par une fin de journée ensoleillée
Le général s'adosse à son bouclier
Posant son casque et sa lance
Pendant que ses frères d'armes dansent

Il aura su survivre à la bataille
Mais à la vue de ses entrailles
Ses prières vont vers sa cité
Car il sait qu'il ne passera la nuitée

Quelle ironie que de goûter à la victoire
Sans pour autant ses proches revoir
Acclamé par sa famille et ses armées

Mais quel honneur que de périr
Au combat et pour ses pairs sans faillir
Contemplant la mer Egée libérée

=> Ar Bosket - Bellérophon
 

tangisl

Magistrat
Dans la grande Paris, jamais point vu d'ondée
Seulement Hélios, pleurer devant sa beauté

tangisl sur le jeu
 

FreshEagle

Citoyen
Pseudo : FreshEagle
Monde : DORISCOS

Zeus le grand maître de l'olympe
Abat ta foudre sur les lymphes
Tes éclairs aveugle le monde,
Que nos ennemis se confonde
 

Terminus II

Super Modérateur
Équipe Grepolis
O dieu des enfers, sur lesquels tu règnes
Inspire la crainte dans chacun des pêcheurs
Que tous aient peur de tes perfides horreurs
Pour que sur terre, la paix les imprègne

Pseudo : Terminus II
Pas facile celui ci ^^ :rolleyes:
 
Dernière édition:

Leeloosme

Polémarque
Oh grand Hades, dieu des enfers et de la souffrance
permet moi de te caresser la panse ...
en espérant que tu ne me fera pas de remontrances !!

Me voila, devant toi, à déblatérer des âneries,
en espérant, qu'à la fin, j'aurais des sucreries !
car oui, je ce que je demande et ce que j'apprécies ...

c'est surtout m'en mettre plein la panse !!!!!!!
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.