[Poème] Recueil de poèmes

  • Auteur de la discussion DeletedUser44469
  • Date de début

Dark-shadow35

Maître du Chaos
Par contre, ici, c'est pour parler de mes poèmes

Faudrait que tu essaye d'autres styles aussi
smiley_emoticons_opa_boese2.gif
 

Genie73

Guest
Et bien, tu peux dire que tu écris des textes de bonne qualité! Ton français est excellent... Et, comme le disait Atoclès dans son message "[...] le fait que le français ne soit pas ta langue natale est d'autant plus louable. [...]" Certains textes ont eu un écho très fort chez moi, comme "Un amour" et "un ami".

Voir à toi de !
smiley_emoticons_headbash.gif
Ce corps sort de, Yoda! [Un moment plus tard ...] Oups, excuse-moi, Dark-shadow35, je t'avais pris pour le Jedi vert!
 

star10pierre

Hoplite
C'est juste magnifique ! J'adore !

Pour savoir, tu mets longtemps à les écrire ? Et l'inspiration vient comme ca ou tu réfléchit pour trouver tes vers ?
 

DeletedUser44469

Guest
En général ça me vient d'un coup :)
Pour les commandes c'est souvent plus réfléchi mais pas trop non plus, sinon ça sort mal ^^
 
Dernière édition par un modérateur:

DeletedUser51406

Guest
Je te trouve doué pour les effets de style

Ce que j'entends par effet de style, c'est se prendre à son propre jeu :)

On le ressent dans ce poème, et c'est très appréciable
 

DeletedUser44469

Guest
Merci ^^ je fais ce que je peux mais rien n'est fait exprès :D
 

DeletedUser44469

Guest
Ajout: Bleu, acte 5
PS: non, j'en ai pas marre d'écrire sur le même thème :-D
 

DeletedUser44469

Guest
Atlas qui supporte le monde
Tel toi qui es au centre du mien
Laisse-moi donc t'aider un peu
Avec ce poids qui est le tien
Tu en rajoute à chaque fois
Prétexte : ne pas vouloir tomber
Regardes, toi qui veux tout jongler
Autour de toi, le tiers s'effondre
Tu ne manqueras pas d'y succomber
Seul, on meurt, durement écrasé
Alors qu'ensemble deux mondes ou plus
On n'a aucun mal à les soulever.
 
Dernière édition par un modérateur:

DeletedUser44469

Guest
Bleu 6
Hoping I'll forget you every single day,
But my memories still haunt me
They just won't go away
My feelings won’t diminish
No matter what you say
Your photo is the only thing
That I could get to stay

I'm tired, I've been beaten
I've nothing left to lose
I know that I was set up
But there's naught that I can prove

I write these words although I know
That I've already lost
I fought with honour, honest truths
So much that it has cost
Cause you believed the lies,
Those snakes who wanted blood
People who don't know me
And never really could
Not half as much as you do,
Or did, or would, or should.

I gave you all the answers
You chose not to believe
Your harsh words were like steely knives
No hint of a reprieve
You left me for another,
I found out with dismay
So now I'm hoping I'll forget you more
With every passing day

Traduction
NB : comme toujours, cette traduction n'a en aucun cas vocation à être un poème en soi.

J'espère t'oublier tous les jours
Mais mes souvenirs me hantent
Ils ne veulent pas partir
Mes sentiments ne diminueront pas
Quoi que tu puisse dire
Ta photo est la seule chose
Que j'ai su faire rester

Je suis fatigué, battu
J'ai plus rien à perdre
Je sais qu'on a monté un coup contre moi
Mais rien que je ne puisse prouver

J'écris ces mots bien que je sache
Que j'ai déjà perdu
Je me suis battu avec honneur, avec la vérité
Ça m'a tant coûté
Car tu as cru aux mensonges
Aux serpents sanguins
Des gens qui ne me connaissent pas
Et jamais ne l'auraient pu
Pas la moitié de ce que tu sais, toi
Ou savais, pourrais savoir, devrais savoir

Je t'ai donné toutes les réponses
T'as choisi de ne pas y croire
Tes mots durs étaient comme des couteaux
Aucune ombre d'un sursis
Tu m'as quitté pour un autre
J'ai appris avec consternation
Alors j'espère t'oublier
Un petit peu plus à chaque journée
 
Dernière édition par un modérateur:

DeletedUser44469

Guest
Un texte très court:

Tsunami
Dévastatrice
Déferlante sur le banc
Rien sur son chemin.
Détruit les maisons
Les échoppes, les pavés
Plus rien n'est debout.
Vague trop claire
La lumière l’obscure
Nous ne l'avons vu.
Emportés par l'eau
Le danger nous chassant là
Où nous n'irions pas
Pour si peu qu'on ait
Le choix qui s’imposera
Nous fait peur, hélas
Il faudra choisir
On ne peut rester ici
Sinon qu'y mourir.
 
Dernière édition par un modérateur:
Haut