KATANE, la mystérieuse

Discussion dans 'Katane' démarrée par PrincessNoa, 4. Oct 2014.

Statut:
Fermé aux futures réponses.
  1. maxdu59

    maxdu59 Titan // Comédien Détendu

    Inscrit depuis le :
    31. Juil 2010
    L'assassin se curait les dents avec une de ses dagues, en regardant le combat, quand il ressentit une bouffée d'air chaud, caractéristique d'une force qu'il n'avait pas vu à l'oeuvre depuis quelques mois. Ses traits se firent plus durs, plus marqués. De la magie, très puissante, indéniablement. Il s'avança, vers le corps du cyclope touché dans l'oeil par une flèche, traversant une rivière rougie par le fluide vital du monstre, avant de sortir un coutelas noir et de graver ses initiales sur le front du monstre. Son intuition lui criait de se méfier, mais la provocation était plus tentante.
    Suite à cela, il remarqua l'épée coincée sous le corps de l'assaillant. Il alla chercher une longue branche rigide, et, par un effet de contre-poids, écarta le cyclope de l'arme. Il la ramassa, et fit le chemin inverse, retirant par la même occasion sa capuche, dévoilant son visage. Il se dirigea vers le chasseur.
    "Très belle lame. Nettoies-là donc, pour éviter qu'elle rouille. Utilise les fougères derrière toi."
     
  2. Milia20

    Milia20 Guest


    Au moment où elle décida de partir, Milia vit un des hommes s'approcher d'un de ses protecteurs. Elle le vit sortir un coutelas et entailler la chair du cyclope. Elle le vit mais le senti également, l'arme avait touché à la magie qui entourait celui qu'ils considéraient comme un monstre. Touché seulement, car Milia était trop puissante pour qu'un simple coutelas, même enchanté, puisse réduire à néant ses efforts. L'homme connaissait-il les caractéristiques de son arme ? Savait-il qu'en gravant ces lettres, il avait pu toucher la magicienne ? Cela l'intrigua au plus haut point, et elle décida de rester pour essayer de comprendre qui il était, pour essayer de comprendre qui ils étaient tous. Mais également pour s'assurer qu'ils n'iraient pas trop loin dans la forêt. Autant pour sa sécurité que pour la leur.

    Milia souffla donc dans le vent un message destiné au chef de la garde, lui expliquant la situation et lui demandant de venir chercher les malheureux dès que les intrus seraient assez loin, il savait quoi faire pour le reste. Son message transmis, elle s'installa donc plus confortablement sur la branche et entrepris d'observer ceux qui avaient mis à mal sa patrouille.
     
    Dernière édition par un modérateur: 7. Oct 2014
  3. Tseufos

    Tseufos Empereur

    Inscrit depuis le :
    25. Mai 2014
    Méfiant, voilà l'état dans lequel il était ...
    Cet homme qui lui avait ramené son épée était comme lui, dangereux, mais son instinct lui criais qu'il touchait plus à l'assassinat qu'a chasseur de primes ... il était intrigué par cet homme, il ne les avait aider que pour une raison , une chose dérangeante, une radiation dans les airs qu'il ne parvenait pas à expliquer ...
    Mais si rien ne s'était passer, il serait rester à regarder!

    Certes, il était similaire à lui, mais il avait été chevalier, il lui restait donc certaines manies ... des défauts tel que l'honneur -pour sa profession- ... que cet homme ne semblait pas avoir.

    L'individu les avais néanmoins aidés , il prit donc un air amical en le remerciant pour l'épée, mais aucun des deux n'était dupe, il lui faudrait l'avoir à l’œil ... du moins jusqu'à ce qu'il ait prouver ses bonnes intentions ...

    Il se détourna ensuite et alla s'asseoir sur un rocher , analysant la situation.
    Il restait néanmoins sur ses gardes car il sentait une présence dans cette partie de la forêt, d'habitude il aurait pu la localiser aisément, mais quelque chose brouillait ses sens ... encore cette radiation inexplicable ...
     
  4. MsVzer

    MsVzer Marathonien

    Inscrit depuis le :
    30. Oct 2010
    Le combat était maintenant fini et les Cyclopes n'était plus en état de se battre, mais bizarrement ils n'avaient plus l'air de souffrir malgré les terribles blessures qui recouvraient leurs corps. *Elle est ici. Pourquoi ? Elle se trouve très loin de leur base. C'est inhabituel. Il faut que les humains partent au plus vite* En rangeant ses armes il se dirigea vers le reste du groupe. Il sont encore tous sur leur garde. D’habitude après un combat les soldat baisse leur garde mais ceux-là non. Ils sont tous fort, très fort. Cette attitude témoigne de leurs expérience du à de nombreuses batailles. Le silence était pesant. Tout le monde se jaugeaient. Mais personne ne prenait la parole, jusqu’à ce que l'homonculus arrive à leur hauteur.

    -Vous tous. Dépêchez vous de partir. Je couvrirai vos traces pour ne pas que vous soyez traqué. Ne vous en faite pas pour moi je vit dans cette foret je serai me débrouillez. Donc partez vite avant que les choses ce complique. Cette foret n'est pas faite pour les humains, et au vue de votre force vous pourrez en sortir sans problème. La ville la plus proche se trouve à 10 000 pas au nord vous y serez en sécurité et ne revenez plus. *J'espère qu'il n’écouterons*
     
  5. PrincessNoa

    PrincessNoa Fabuliste de Crésus

    Inscrit depuis le :
    11. Avr 2014

    Son arc toujours bandé, flèche pointée vers les monstres, Princess observait la scène: Au sol, les deux cyclopes les plus proches étaient inertes, tandis que celui attaqué par le barbare montrait un semblant de vitalité encore. Mais elle se concentrait sur celui dans lequel elle avait planté sa flèche, et sur l'homme qui lui avait gravé les lettres sur le front. *Est-il possible qu'il ai senti quoique ce soit?*
    Il n'avait pourtant pas l'air de se préoccuper de sa flèche ... Elle s'obligea à regarder autour d'elle pour ne pas y attirer son attention.
    Le premier guerrier s'était assis sur un rocher et semblait perplexe en lavant sa longue lame. Un bel objet, non sans lui rappeler les armes des chevaliers. Ils sentaient quelque chose, elle le savait. Mais ils avaient l'air d'être les seuls.

    Soudain, le plus jeune de tous pris la parole, les suppliant presque de partir. Le fixant de ses prunelles grises, elle le regarda en souriant.Il savait!

    - Je viens de là-bas et je ne compte pas y retourner!
    Elle prononça ses paroles d'un ton ferme et sec, avec la ferme intention de bien lui faire passer le message.

    - Qui es-tu pour nous conseiller de la sorte, toi et ton jeune âge?

     
    Dernière édition: 5. Oct 2014
  6. maxdu59

    maxdu59 Titan // Comédien Détendu

    Inscrit depuis le :
    31. Juil 2010
    Après avoir remis son épée au chasseur, il détailla légèrement les traits du personnage, et aperçu avec amusement la méfiance qu'il lu dans les yeux de ce dernier. Mais il n'avait pas le temps, ni l'envie d'y remédier de quelque manière que ce soit. Il alla donc s'installer au bord du cours d'eau, quand il sentit le vent forcir légèrement, puis diminuer en intensité. Vieille combine connue de peu.
    Il sortit un morceau de faisan de son sac de cuir et le mangea doucement, en observant la rivière couler dans son lit. Il regarda ensuite le ciel et détermina qu'il ne restait que 2heures, voir 3 tout au plus, de jour. Il se releva, et s'enfonça dans la forêt pour ramasser du bois sec, et tomba sur une mare noire. Du naphte, pensa-t-il en souriant. Il en ramassa un peu avec le bois, et retourna sur les lieux de la bataille, où il alluma un feu, non loin du ruisseau. Il comptait bien profiter de la fin de la journée à côté d'une source de chaleur bienvenue.
    Il se tourna ensuite vers le groupe.
    «*Si vous le souhaitez, venez me rejoindre. J'ai de quoi nous restaurer*», dit-il en indiquant d'un léger geste son sac de cuir.
    Il retourna ensuite au bord de la rivière, où il retira sa tunique et son armure, dévoilant un torse musclé et des cicatrices. Il fit ses ablutions dans l'eau, puis se rhabilla et alla se sécher au coin du feu, en vérifiant que toutes ses armes étaient bien dans leur étui. Si un quelconque voleur lui en avait volé une et remplacé par une autre, il l'aurait senti immédiatement et serait mort. Heureusement, personne n'avait touché à ses lames.
     
  7. Tseufos

    Tseufos Empereur

    Inscrit depuis le :
    25. Mai 2014
    La lame de son épée étant propre et de nouveau saine il s'accorda un moment de répit en voyant l'assassin s'enfoncer dans la forêt.
    Certes il s'en méfiait mais il avait toute confiance en ses capacités et il semblait en connaître long sur les radiations qu'il avait senti ... donc si il s'enfonçait dans la forêt sans crainte c'est que le danger était passer.

    Il fut donc surpris par les exclamations du gamin les exhortant de partir au plus vite ...
    Mais la cavalière prit la parole d'un ton ferme indiquant clairement qu'elle ne bougerais pas

    *il faudrait qu'il la questionne sur l'endroit dont elle disait venir*
    Mais se sentant las et l'assassin revenant et proposant des victuailles et un bon feu il se laissa tenter et s'assis en face de lui.

    Il avait au préalable enlevé son armure très solide mais constituée de plaques fines -elle et ses espaulières ne le gênais donc pas du tout- , le laissant dans son gilet de cuir et de maille, qui ciselait les muscles saillant des sa poitrine, de ses épaules et de ses bras.
     
    Dernière édition: 5. Oct 2014
  8. Orthopédix

    Orthopédix Guest

    Alors que son premier coup de gourdin heurta l’œil du Cyclope, son deuxième brutalisa son dos et l'immobilisa au sol. Était-il vaincu ? Son corps apaisé laissait penser que oui.
    Le Gaulois se baissa alors et ramassa sa gourde avant de la rattacher à son chanvre.

    C'est alors qu'il se retourna, voyant deux autres Cyclopes au sol, vaincus par un groupe d'individus inconnus. Inconnus ? Il demeurait au milieu de ce groupe, une femme à la fois douce et si belle que les yeux du Gaulois devinrent affamés sous le voile léger de sa beauté mortelle. *Serait-ce elle ?* La femme pour laquelle il traversa monts et merveilles, brava maints obstacles, et combattu d’innombrables créatures toutes plus terrifiantes les unes que les autres, dans l'unique but de la retrouver ?

    Il traversa l'étroite rive et rejoignit le groupe d'individus. Plus il s'approchait d'elle, et plus son cœur s'embrasait.
    Les cieux auraient-ils enfin écouté ses prières ?
    Il la regarda, mais aucun mot de sa bouche ne pu sortir.
    Le jeune homme à ses côtés s'écria à la fuite, mais le Gaulois bien trop fasciné devant tant de beauté ne prêta pas la moindre attention aux avertissements du gamin. Il resta immobile.
     
    Dernière édition par un modérateur: 5. Oct 2014
  9. Atoclès

    Atoclès Adorateur de Gaïa // Aède itinérant

    Inscrit depuis le :
    22. Avr 2010
    L'écureuil qu'il observait n'était plus qu'à quelques mètres, reniflant les baies et l'herbe sèche de la forêt. Furtivement il s'approcha de sa victime en s'efforçant de ne pas précipiter ses pas, et redoubla de patience en ces derniers instants. Puis subitement, alors que ses griffes allaient s'élancer vers sa proie fragile, un beuglement lancinant traversa les arbres jusqu'à ses anses de chimère. Il se releva tout de go et ne prêta guère d'attention au fait que son repas venait de s'échapper. Sa crinière ondula vivement en un geste de grâce tandis qu'il s’éclipsait vers les clameurs lointaines.

    * J'ai la panse vide, qui gronde, et me voici entrain d'aller vers le danger ! Après tout je n'ai pas vraiment l'instinct craintif de mes frères sauvages...*
    Arrivé près d'une clairière, il contempla la bataille désormais achevée.
    * C'était donc bels et bien des cyclopes. Néanmoins, que font tous ces humains ici ? Sont-ils inconscients ?! *

    Certains élevaient déjà la voix alors que d'autres s'étaient déjà regroupés autour d'un feu. Il ne souhaitait pas entrer en contact avec eux tout de suite car se sentait méfiant envers ces êtres souvent imprévisibles et violents.
     
  10. MsVzer

    MsVzer Marathonien

    Inscrit depuis le :
    30. Oct 2010
    L'aventurière lui avait répondu assez sèchement. Personne d'autre ne réagissais. Tous attendaient plus d'explication . Allait t-il le leur donner. Il hésitait. Comment allaient-ils réagir face aux a ses explications ? Son apparence ne l'aidait pas non plus. Qui irait croire un gamin qui cri au loup. Surtout vue les guerriers qu'il avait en face de lui. Trois Cyclopes ne les avaient même pas effrayé. A l'histoire d'un gamin. Ça les fera juste rire. Mais si il voulait les sauver c'était le seul moyen.

    -Je ne suis pas vraiment un gamin malgré mon apparence. Je suis un Homonculus. Un humain créer artificiellement grâce à la magie, j'ai toujours eu cette apparence et elle ne changera jamais, peu importe combien de temps je vivrai. Je suis le numéros 17. Il accompagna ses paroles en se retournant et en soulevant les cheveux qui descendaient sur na nuque on pouvait voir gravé sur sa peau le nombre 17
    -Il y a une magicienne qui rode aux alentours elle est extrêmement puissante. C'est pour ça que je vous conseil de partir. Même si vous êtes fort, cette foret n'est vraiment pas faite pour vous.

    Tous le regardèrent et attendirent la fin de ses explication. Il lui restait maintenant qu'a prier que les personnes du groupe décide de choisir la voie de la raison. Lui qui aussi loin qu'il peu se souvenir, jamais la paix de cette foret n'était autant menacé.
     
  11. Milia20

    Milia20 Guest


    Milia avait regardé, non sans un certain plaisir, l'homme qui dévoilait de plus en plus de manière faisant penser que c'était un assassin. Elle avait vu ses traits changer, bien qu'il s'efforçait de n'en rien laisser paraître, à chaque fois qu'elle avait utiliser la magie. Nulle doute que cet homme connaissait bien son affaire. La jeune femme avec eux également sentait quelque chose, et son visage lui était vraiment familier. Cela faisait longtemps qu'elle vivait dans la forêt, bien plus longtemps que ce que des humains pourraient concevoir, et le fait qu'elle soit coupée de la civilisation, à part pendant ses missions, lui avait ôté beaucoup de souvenirs de jeunesse. Mais cette cavalière, elle la connaissait, elle n'en avait plus aucun doute.

    La nuit tombait, comme semblait l'avoir remarqué l'assassin, et elle utilisa encore un soupçon de son pouvoir pour se maintenir au chaud. Tout en faisant, elle fixa l'assassin, en attendant une quelconque réaction. S'il réagissait, elle essayerait de le rencontrer dès qu'il serait seul. S'il comprenait la magie, il pourrait peut être l'aider.

    Puis elle entendit l'Homonculus. Elle le connaissait lui, mais il avait toujours été trop libre pour obéir aux lois de sa magie. Milia fulminait, il venait de révéler sa présence. Elle se tassa donc un peu plus sur sa branche.
     
    Dernière édition par un modérateur: 5. Oct 2014
  12. maxdu59

    maxdu59 Titan // Comédien Détendu

    Inscrit depuis le :
    31. Juil 2010
    Se séchant autour du feu, il écouta le gamin parler. Ses paroles seraient donc l'explication des différents phénomènes relevés. Un rictus para son visage, en levant les yeux au ciel.
    "Magicienne puissante, magicienne puissante.... certes, homonculus. Dans ce cas là, dis moi. Les cyclopes étaient-ils chassés par cette magicienne, ou étaient-ils ses créatures à tout faire ? Telle est la question. Enfin, je ne vois pas pourquoi je me la pose..." il se tut avant d'en dire trop. Pourquoi faire confiance à ces personnes ?
    Il se tourna ensuite vers l'homme assis en face de lui, regardant le sac de cuir.
    "Tu peux manger sans craintes." Pour appuyer ses dires, il récupéra un gros morceau de viande, en prit un petit morceau, le mangea et envoya le reste au guerrier.


    Il continua de méditer en regardant le soleil couchant quand son esprit mis le doigt sur quelque chose qui n'avait pas été soulevé.
    "Archère. Tu dis venir de là-bas, quel que soit ce là-bas, et ne pas compter y revenir. Est-ce aussi dangereux que tes propos l'ont laissé entendre ?
     
  13. Milia20

    Milia20 Guest


    L'homme parlait beaucoup pour un assassin. Ce genre de personne était d'un tempérament plus discret d'habitude, et ne réfléchissait pas tout haut. Milia espéra que sa question resterait en suspens, et que personne ne s'interrogerait véritablement dessus. Il y avait eu trop de mort parmi ses protecteurs, trop était mort en la protégeant, elle ne le supportait plus. Il fallait vraiment qu'elle parle à cet homme seule à seul. Elle commença donc à descendre discrètement de son arbre. Ce faisant, elle se demanda quand les intrus allaient partir, les cyclopes ne resteraient pas éternellement en vie sans soins. Faute d'une solution, elle se rapprocha du petit groupe, prit son mal en patience, et attendit la réponse de l'archère, pour entendre sa voix, qu'elle n'avait pas pu entendre la première fois. Peut être allait elle se souvenir de qui elle était. Elle était certaine de la connaître, certaine de l'avoir déjà vu. Mais elle avait beau cherché, elle ne se rappelait pas. Trop de temps avait passé. Sa mémoire n'arrivait plus à garder tous ses souvenirs, même les plus importants. Elle avait lutter pour conserver certains souvenirs, comme le Sien, mais même celui là restait désespérement flou.

     
    Dernière édition par un modérateur: 7. Oct 2014
  14. PrincessNoa

    PrincessNoa Fabuliste de Crésus

    Inscrit depuis le :
    11. Avr 2014

    Les explications du gamin ne la satisfaisait pas. Mais elle savait maintenant que sa flèche aurait un bel effet quand elle en décidera.
    Elle se tourna vers sa monture. Les oreilles de l'animal étaient plaquées en arrière, pourtant le danger semblait être passé. Sentait-il une présence? La magicienne peut être? Elle allégea sa monture en lui ôtant sa selle et s'enroula dans une longue et épaisse cape dont elle rabattit la capuche sur son visage. Si une magicienne rôdait dans le coin, il valait mieux faire profil bas pour le moment.
    Attrapant, du pain dans une des sacoches de la selle, elle se dirigea vers la rivière, sous le regard insistant du barbare. Elle le fixa quelques secondes, ses yeux à l'abri sous son capuchon, puis détourna le regard et sauta de pierre en pierre, sans bruit, pour rejoindre le feu. Elle pris place face à l'assassin, à qui elle lança son sac de pain.


    - Ma maigre participation. Je suis Noa et vous? Elle évitait de donner une réponse pour le moment, attendant que les langues se délient, sondant un an un les visages et leurs expressions.

    En prononçant ses paroles, elle se retourna et interpella le barbare, toujours aussi immobile:

    - Sommes-nous de si mauvaise compagnie que tu ne daignes te joindre à nous?

     
    Dernière édition: 5. Oct 2014
  15. Tseufos

    Tseufos Empereur

    Inscrit depuis le :
    25. Mai 2014
    Tout en se reposant il étudia l'homme à qui il faisait face et soudain il aperçut dans son regard une étincelle d'intérêt quand il parla de la magicienne, étincelle bien vite masquée en même tant qu'il se taisait ... il se méfiait lui aussi visiblement ...
    Son regard se posa ensuite sur lui et il lui offrit aimablement à manger.

    Attrapant adroitement la viande lancée par l'assassin il le remercia puis se mit à déguster la viande goûteuse, sortant quelques fruits sec de sa bourse pour agrémenter le tout.

    Il écouta ensuite la question fort intéressante et qu'il n'aurait pas manquer de poser plus tard qu'il posa à la cavalière ; attendant la réponse, qu'elle ne donna pas ... pas encore ...

    Il faudrait gagner la confiance des ce gens pour en savoir plus, mais pourquoi vouloir en savoir plus?
    Etre en groupe ne le dérangeais pas outre mesure mais que feront ces personnes une fois le jour levé et tout danger passé?
     
    Dernière édition: 5. Oct 2014
  16. maxdu59

    maxdu59 Titan // Comédien Détendu

    Inscrit depuis le :
    31. Juil 2010
    "Merci pour le pain archère. Cependant tu n'as pas répondu à ma question. Concernant mon nom, peu importe. Les noms ont du pouvoir, je tairai donc le mien pour le moment."
    Il récupéra une miche de pain qu'il rompit en deux, et mangea la moitié.
    La curiosité l'envahit d'un coup, après ce repas frugal. Les cyclopes étaient morts depuis au moins 3heures. Ils auraient déjà du être légèrement dégradés par la mort, mais là, ce n'était pas le cas. Il se leva brusquement, fit quelques échauffements, et sorti une dague d'un noir de jais, ses intentions n'étant pas dévoilées par son visage. Il s'éloigna en direction du cyclope marqué par ses initiales, et, une fois à distance du groupe, où son visage ne pouvait être vu, il laissa la colère trahir ses envies. A côté du cyclope, il lui ferma l'oeil, et lui trancha la gorge. Il alla ensuite au niveau de ses cuisses, et découpa d'une main experte les muscles du quadriceps droit, avant de revenir vers le feu, les muscles sanguinolents dans sa main gauche gantée.
    "Je n'ai jamais eu l'occasion de manger de cyclope. Et mes provisions sont presque terminées. Autant prévoir."
    Il attacha les muscles à une branche à l'aide de ficelle qu'il avait dans une poche, et fit rotir la viande
     
  17. Milia20

    Milia20 Guest


    Milia failli dévoiler sa présence tant la voix de l'archère l'avait prise par surprise. Secouée de tremblement, elle repris son souffle et se calma, afin de ne pas se trahir. Cette voix, cette voix résonnait du fond de sa mémoire. Voilà pourquoi son visage était si familier. Noa disait-elle s'appeler, Milia sentit un petit sourire poindre sur ses lèvres. Cette femme avait eu tellement de noms... Déesse, elle avait vraiment changé. Ceci dit, qui n'aurait pas changé après tant de décennies ?

    Son ancien mentor était là, devant ses yeux. Et pourtant, elle n'arrivait pas à chercher à communiquer avec elle. Après tant d'années, elles étaient redevenus des étrangères, et le lien qui les maintenait en contact devait depuis longtemps être coupé, du moins le supposait elle.

    Etais ce la déesse qui avait mis ce groupe sur sa route ? Devait elle y voir un signe ? Devait elle comprendre qu'il était temps de sortir de la forêt ? Ou peut-être tout ceci n'était que son imagination, peut être n'était ce pas son mentor, peut être l'assassin ne la sentait pas. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait, mais elle devait rester cacher, même après tant d'années, c'était dangereux de se montrer, surtout si celle qui se faisait appeler Noa la reconnaissait, qui sait de quel côté elle était ?

    La jeune femme vit l'assassin se lever, et s'approcher d'un de ses protecteurs. Elle voulut arrêter le geste qu'il était en train de faire mais elle ne fût pas assez rapide à prononcer son sortilège. Tremblante de tristesse et de rage, elle endormit les autres cyclopes qui commençaient à s'agiter devant le meurtre d'un de leur semblable, et les recouvrit d'un champ de protection invisible qu'aucune lame ne pourrait franchir. Elle tenta comme elle pu d'alléger leur blessure, mais ne pouvait pas faire grand chose sans savoir ce qu'ils avaient exactement, et cela lui ôta beaucoup de ses forces. Épuisée, elle s'adossa à un arbre et regarda l'assassin les yeux vibrant de haine. Nul doute qu'il savait qu'elle était là, nul doute qu'il la provoquait. Soit, qu'il en soit ainsi.
     
    Dernière édition par un modérateur: 5. Oct 2014
  18. Orthopédix

    Orthopédix Guest

    Ses yeux ne purent quitter ceux la sublime femme, et alors que cette dernière se dirigea vers le groupe il entendit sa voix s'adresser à lui.
    Cette même voix qui hantait sans cesse ses rêves et résonnait au plus profond de lui.
    Il ne pu se taire plus longtemps.


    - Belle prestation à vous.

    Le Gaulois prit place autour du feu et s'installa aux côtés de cette femme. A la vu de son visage, il se perdit dans ses prunelles argentés.
    *C'était bien elle.*


    - Je me nomme Orthopédix. Nous connaissons-nous ?

    Attendant la réponse de la femme, il saisit la gourde et la déposa au sol, proposant les individus à se désaltérer de son rouge.
     
    Dernière édition par un modérateur: 5. Oct 2014
  19. Tseufos

    Tseufos Empereur

    Inscrit depuis le :
    25. Mai 2014
    Il ne s'étonna pas que l'assassin ne veuille pas dévoilé son nom ... mais lui décida que pour en savoir plus, il fallait se lier avec zu moins une personne connaissant un tant soit peu l'autre côté de la forêt ...

    "Pour ma part je me prénomme Tseufos"

    Il ne révéla cependant pas les conditions qui l'avait fait atterrir dans cette forêt ...

    L'assassin se leva brusquement, un peu trop brusquement, imperceptiblement la main de Tseufos s'était dirigé vers son arbalète toujours chargée ...
    Mais l'homme ne le remarqua pas et s'avança plutôt jusqu'à un cyclope, une drôle de lueur dansant dans ses yeux ...

    Au son grand étonnement il en préleva une partie et entreprit de la faire rôtir ...
    L'odeur emplit bientôt les narines de Tseufos, mais il attendrait que le sinistre individu en goûte d'abord ...

    Le barbare arriva ensuite, après que Noa l'ait hélé, il ne se présenta et ne lui parla que pour lui proposer de se désaltérer à sa gourde, chose qu'il refusa , il préférait gardé les idées claires.
    Le barbare semblait étrangement attiré par Noa mais il ne lui aucune intention malveillante dans son regard, aussi se mit-il à réfléchir aux faits de cette journée ...
     
    Dernière édition: 5. Oct 2014
  20. MsVzer

    MsVzer Marathonien

    Inscrit depuis le :
    30. Oct 2010
    L'enfant décida de taire sa réponse face à l’assassin. Il avait toujours suspecter une grande force derrière les actions des Cyclopes et avait repéré la magicienne depuis qu'il c'était installer dans cette foret mais de là a une sorte d'alliance entre eux ne l'enchantait gère. L'Homonculus décida donc d'agir. Ce qui se passait ici n'était pas normal. Ces gens ne sont pas normaux. Et son histoire ne les avaient pas convaincu et les voilà entrain de monter un campement pour la nuit. Il devait aller voir la magicienne. Ce qui le rendait vraiment nerveux. Il n'aimait vraiment être en présence de magicien. Ça lui rappelais sa naissance et les expériences qu'il avait subi de la part de ses créateurs. Mais il se doit de savoir ce qu'elle compte faire. Il quitta le groupe discrètement et se dirigea vers la source de magie. Grâce à son corps il y était très sensible même si il n'arrivait pas à la maitrisé. Il pouvait la détecter et se protéger de quelque sort basique. Mais cette magicienne est très puissante, c'est ce qu'il l'inquiète le plus. Il la voyait enfin de ses propres yeux pour le première fois. Elle fut surprise de le voir ici. *Elle ne m'a pas vue arriver ? A que pensait elle ? *

    -Magicienne. Quelle sont tes projets avec les Cyclopes et ses humains ? En fonction de ta réponse je pourrais me mettre en colère.
     

Haut de page
Statut:
Fermé aux futures réponses.